Menu

Merci à toi

Pis si aujourd’hui j’suis là et que j’écris ça, c’est pour te dire merci.

Merci à toi que je connais, avec qui j’ai pu discuter, avec qui j’ai pu échanger. À toi avec qui j’ai pu prendre un café, avec qui j’ai été à l’école, avec qui j’ai fait du sport, avec qui j’ai discuté au bout du bar.

Merci à toi qui, discussion après discussion, me donnes un peu de toi, me laisses te donner un peu de moi. Toi grâce à qui j’évolue, grâce à qui j’arrive à approfondir mes réflexions, grâce à qui je me couche moins vide, plus vivante.

Merci à toi qui sais me dire les bons mots aux bons moments, à toi qui sais me faire rire quand le temps vient, à toi qui sais garder le silence quand c’est le temps.

J’ai envie qu’on se dise les vraies choses, qu’on célèbre qui on est. Pas seulement ce qu’on est de naissance, mais ce qu’on est grâce aux autres, ce qu’on devient au contact des gens de qui on s’entoure. Ces petits morceaux de nous qu’on peut facilement attribuer à notre douce relation avec notre mère, à celle que nous avons avec notre meilleur ami, à celle que nous avons avec la voisine. Ces petites parties de nous qui viennent sans aucun doute d’une discussion tardive autour d’un feu, des paroles d’une chanson d’un artiste que l’on a découvert en pleine crise de larmes, de l’inconnu qui nous a tenu la porte.

Je suis au maximum ce que j’aimerais voir dans le monde. Chaque jour, au contact des autres, j’apprends, je change, je donne. Je grandis parce que je donne, je fleuris parce qu’on me rend. On me donne des petites parcelles de la réponse que je cherche sur cette planète, et ce, sous forme de gestes. On me donne de bonnes raisons d’être, de bonnes raisons de continuer à partager avec les gens autour de moi.

Parce qu’en tant que citoyens d’un monde moderne et individualiste, nous oublions trop souvent ce que nous sommes. Nous oublions trop souvent que, sans notre entourage proche et éloigné, nous ne sommes pas grand-chose, et que nous faisons un tout avec le système.

Nous oublions souvent que nous vivons grâce aux échanges avec notre milieu. Que ces échanges nous amènent d’un point à un autre, nous permettant ainsi de croître tout au long de notre vie.

Nous sommes ce que nous partageons avec les autres.

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de