Menu

Le GR-34 de Saint-Malo à Cancale : une randonnée incontournable en Bretagne

Attention, les paysages qui vont suivre dans cet article risquent de vous donner envie d’acheter un billet d’avion pour venir me rejoindre. Chaque semaine, je découvre un nouveau coin de la Bretagne et récemment j’en suis tombée carrément amoureuse en y faisant l’une des plus belles randonnées de ma vie. On m’avait dit que c’était beau, la Bretagne, mais je ne croyais pas que ça l’était autant.

Le GR-34, connu sous le nom de sentier des Douaniers, a été élu « GR préféré des Français » en 2017. Ce n’est pas étonnant lorsqu’on découvre toute la beauté de la région. Comme il longe les côtes bretonnes sur plus de 2 000 km, je n’ai pu en faire qu’une minuscule partie entre Rothéneuf et Cancale sur la Côte d’Émeraude. J’ai d’abord pris un bus à partir de Saint-Malo jusqu’à Rothéneuf, puis j’ai marché plusieurs kilomètres sur la route avant de rejoindre le sentier qui longe le littoral. Puisque les balises n’étaient pas claires, je ne connais pas la distance exacte sur laquelle j’ai usé mes souliers cette journée-là. J’ai parcouru environ une vingtaine de kilomètres en 5 heures de marche.

Pour ceux et celles qui seraient tentés d’entreprendre un sentier sur les côtes de la Bretagne, sachez que vous y croiserez des paysages assez variés. Tantôt sur la route, les falaises, la plage ou un sentier en forêt, on est parfois exposé au grand vent marin, puis ensuite à l’abri dans la chaleur humide de la forêt où on fait alors connaissance avec les moustiques. On marche dans le sable, sur des rochers et sur la route. Il ne faut donc pas négliger de bonnes chaussures de marche ainsi qu’une tenue multicouche pour être prêt aux différentes conditions climatiques. Surtout, ne pas oublier la crème solaire et une casquette, car le vent du large peut nous faire oublier qu’on est en train de se transformer en petit homard. Je conseille également d’installer l’application Maps.me qui permet de se repérer sur la carte sans WiFi lorsqu’on a des (petits) moments de découragement. Se savoir de plus en plus près du prochain point de vue est encourageant, surtout si on s’y aventure seul. Et bien évidemment, il vaut mieux s’apporter suffisamment d’eau et de nourriture, car il ne faut pas compter sur la proximité des services en première moitié de parcours.

Bretagne randonnée voyage France

La section sur la route est un peu dangereuse puisque les voitures passent rapidement, mais comme elles se font plutôt rares, j’ai tout de même pu apprécier la quiétude de la campagne française, ses champs fleuris et ses maisons bretonnes.

Bretagne randonnée voyage France

Puis après un peu plus d’une heure, j’ai retrouvé la côte et j’ai été complètement ébahie par la plage de l’Anse du Guesclin. Non seulement c’est l’une des plus jolies plages que j’ai eu la chance de voir, mais elle était quasi déserte. Comme si ce n’était pas suffisant, le fort du Guesclin trône fièrement sur un rocher accessible à marée basse. Honnêtement, les photos ne sont pas représentatives de cette vue spectaculaire, il faut vraiment y être pour comprendre.

Bretagne randonnée voyage France

Bretagne randonnée voyage France

Soulagée d’avoir enfin trouvé le sentier du littoral, c’est là que le fun a véritablement commencé. 6,5 km me séparaient de la Pointe du Grouin qui promettait de m’en mettre plein la vue. Le chemin pour s’y rendre est un attrait en soi. Bordant les falaises et parsemé de plages très peu fréquentées, il offre un panorama tout simplement magnifique.

Bretagne randonnée voyage France

Et enfin, j’ai atteint la Pointe du Grouin qui vaut vraiment le détour bien qu’elle soit fréquentée par un lot de touristes venus en voiture. D’un côté, la baie vers Saint-Malo et de l’autre, la baie du Mont-Saint-Michel. La couleur de l’eau devient plus claire, le paysage est de plus en plus joli quoique moins sauvage. Le reste du sentier vers Cancale se fait sur les falaises et traverse plusieurs plages où il est possible de se tremper les pieds et de casser la croûte.

Bretagne randonnée voyage France

Sur mon trajet, j’ai croisé de superbes voiliers, des ports de pêche et des plages de sable fin dont le charme est indéniable. On y retrouve également des bunkers et des canons, vestiges de la Seconde Guerre mondiale, rappelant à quel point le souvenir de la guerre est encore très fort sur les côtes bretonnes et normandes.

Bretagne randonnée voyage France

Une fois à Cancale, il est possible par temps dégagé d’apercevoir la silhouette du Mont-Saint-Michel. Je l’ai malheureusement loupé, ne sachant pas où regarder dans la baie. Je sais, shame on me. Ça me permet de garder tout le plaisir pour ma prochaine excursion, où je compte cette fois reprendre le GR-34 de Cancale jusqu’au Mont-Saint-Michel. Mais cette fois, je crois bien que j’y dormirai pour pouvoir visiter ce lieu mythique à tête reposée.

Bretagne randonnée voyage France

Puisqu’il se faisait tard et que j’avais peur de rater le dernier bus pour retourner à Saint-Malo, j’ai vaguement recherché un restaurant dans le village, mais tout était malheureusement fermé. J’ai alors manqué de courage pour redescendre vers le marché aux huîtres, dont j’ai tout de même pu observer les cages. Cancale est d’ailleurs reconnue pour ses huîtres et figure sur l’itinéraire des amateurs de fruits de mer pour cette simple raison. Il est dommage de ne pas y avoir goûté, mais il est encore plus triste que les gens ignorent la beauté du sentier qu’il est possible d’emprunter pour se rendre à Cancale. Mais qu’à cela ne tienne, je reviendrai!

Bretagne randonnée voyage France

Crédit photo : Sandra Nadeau Paradis

One thought on “Le GR-34 de Saint-Malo à Cancale : une randonnée incontournable en Bretagne

  1. Bonjour 🙂 merci pour votre article concernant le chemin des douaniers .
    Savez vous combien y a t il de km de chemin entre île Besnard et la pointe du Grouin??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de