Menu

Aime-toi et ton corps t’aimera

C’est regorgeant d’espoirs d’été que juin se présente à nous. Au fur et à mesure que le mercure du thermomètre augmente, les couches de vêtements laissent successivement place à un peu plus de peau. Bientôt, tu verras défiler dans les rues de plus en plus de gens portant des shorts plus ou moins courts, de jolies jupes virevoltantes, des robes légères aussi fleuries qu’un jardin luxuriant, des chandails écourtés ou des maillots de bain pour une trempette au bord d’une plage. Inévitablement, ces corps mis à jour sous le soleil révèleront des parcelles de leur vécu : cellulite, vergetures, cicatrices, poignées d’amour, taches de naissance ou autres formes de différences. Il est d’ailleurs fort probable que, toi aussi, tu possèdes quelques-uns de ces éléments tout à fait normaux qui font de ton corps une œuvre unique.

Depuis quelques années, j’ai appris à modifier ma perception de moi-même pour m’accepter et surtout m’aimer comme je suis, dans tous mes états. À faire des changements dans mon mode de vie, pas par haine de mon corps, mais plutôt par amour de celui-ci, pour lui donner ce dont il a besoin sans toutefois me priver ou sans être ultra rigide. Simplement, à rechercher un bien-être physique et mental. Ce serait mentir d’affirmer que ce cheminement s’est fait sans embûches et que ce fut simple. Au contraire, j’ai dû apprivoiser mon corps et ses imperfections, apprendre à garder ma confiance même sans eyeliner ni mascara. Souvent, je voyais des photos de merveilleuses femmes resplendissantes, qu’elles soient cis ou trans, de toutes les tailles et toutes les couleurs de peau. J’admirais la force et la beauté qui se dégageait de ces personnes, et pourtant, je n’arrivais pas à voir cette même beauté lorsque je me retrouvais à nu devant ma glace ou que je me voyais sur les photos de mes amis. J’ai donc commencé à changer mes habitudes et mes manières de penser pour adopter une vision d’acceptation et de tolérance que j’associe au mouvement body posivity, qui prône la diversité corporelle et l’amour de soi, et dont je me fais une avocate.

Alors, à cette période de l’année bien connue pour réveiller les insécurités par rapport à son apparence, j’aimerais en profiter pour te dire que c’est un droit et même un devoir fondamental de s’aimer. La beauté n’est certes jamais unanime et dépend de chacun. Elle se fragmente en de multiples formes qui sont tout aussi valables et respectables les unes que les autres. Alors, s’il te plait, porte fièrement ce bikini qui dévoile tes bourrelets et tes vergetures. Assume totalement ce magnifique look avec un crop top qui montre ton ventre pas lisse. Fais tourner les têtes de ravissement avec ton visage sans artifices, sans avoir honte de tes cicatrices de boutons. T’es parfait(e) quand t’es toi-même.

Et surtout, si tu croises quelqu’un qui ne correspond pas à tes idéaux de beauté, tu peux retenir l’envie de pointer ses imperfections. Au contraire, si le cœur t’en dit, tu peux prendre le temps de complimenter une personne sincèrement lorsque tu apprécies quelque chose chez elle : on ne se le dit pas assez souvent.

Maintenant, quoi faire pour adhérer au mouvement body positivity et s’en inspirer au quotidien pour faire rayonner qui nous sommes? Voici 5 conseils pour t’aider!

  1. Encourager des marques qui prônent ces valeurs

De plus en plus de marques dans l’industrie de la mode font attention aux images qu’elles projettent, préférant opter pour une authenticité qui se rapproche plus des consommateurs. On peut penser par exemple à Old Navy, Aerie de American Eagle qui ne retouche pas ses mannequins ou encore plus localement à Hoaka Swimwear, entreprise de maillots de la jeune Élisabeth Rioux, qui affiche sur ses réseaux sociaux des corps diversifiés, que ce soit par la taille, la couleur de la peau, ou même des tattoos! Mention spéciale aussi à l’entreprise Mimi Hammer, qui offre des beaux maillots et vêtements pour tous et qui publie régulièrement du contenu en lien avec la diversité corporelle.

  1. S’entourer d’amis positifs

Et c’est bon en général, pas juste pour une image de son corps plus positive! Un ou une ami(e), c’est une personne présente pour t’appuyer, t’encourager, te faire sentir apprécié(e). Dans ton entourage, tu n’as définitivement pas besoin de gens négatifs qui te diminuent, te font sentir inférieur ou qui pointent tes défauts et s’amusent de tes insécurités plutôt que de t’aider à les surmonter!

  1. Suivre des comptes qui inspirent (et faire le ménage de ceux qui te rendent insécure)

Les médias sociaux peuvent avoir plusieurs avantages, mais aussi de nombreux dangers. C’est pourquoi il faut choisir avec soin les personnes que nous suivons. Il est préférable de suivre des personnes inspirantes et motivantes (j’aime beaucoup @bodyposipanda et @bodytobodyproject sur Instagram, et Les folies passagères sur Facebook). Si tu te surprends à envier certaines personnes et que leurs photos minent ton estime, il serait aussi peut-être temps de faire un bon ménage de tes réseaux!

  1. S’informer, lire sur le sujet

Il existe de plus en plus de littérature sur le sujet et de plateformes qui en parlent ouvertement (genre, La Fabrique Crépue!). C’est toujours bon d’ouvrir ses horizons avec quelques livres, et voici une liste où tu pourras trouver des idées de lectures sur le sujet!

  1. Prendre le temps de se regarder dans le miroir

Ça semble une évidence, ce geste anodin qu’on répète plusieurs fois dans la journée. Je ne parle pas seulement de se regarder dans le miroir, mais de se voir. S’apprivoiser, s’admirer. Prendre le temps de souligner ce que tu aimes, et de poser un nouveau regard sur tes imperfections pour les trouver jolies. Après tout, aime ton corps et celui-ci te le rendra. Pour vrai, y’a quelque chose de magique qui se passe quand on change sa perception de soi, et tu mérites assurément de briller.

Crédit illustration de couverture: Les Folies Passagères

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de