Menu

Je ne te crois plus

Je t’ai cru. Vraiment.

Je ne sais pas si c’était juste de la stupidité ou de l’amour aveugle, mais je t’ai cru. En fait, j’ai choisi de te croire et de te donner une deuxième chance. Cette partie, je l’assume.  Mais câline que j’aimerais revenir en arrière et écouter mes amis me mettre en garde. Je t’ai tellement défendu, en plus. Essayer de convaincre les autres (moi la première) que tu n’étais plus le même. Je pensais que tu avais changé. Je pensais que tu étais prêt à t’engager. Enfin.

Tu es revenu vers moi avec toutes tes belles paroles, envoûtantes et convaincantes. Je me suis dit que cette fois, ce serait différent. Je rêvais de vivre un amour simple avec toi. Rien de compliqué. C’est tout ce que je demandais, et c’est ce que tu m’as promis. Mais je suis tombée dans le panneau. Peut-être que les promesses ne veulent rien dire de nos jours, mais dans ce cas, je ne suis pas au courant. Parce que moi, j’essaie de ne rien promettre si je ne sais pas si je vais pouvoir tenir ce que j’ai promis.

Je me suis bien rendu compte que la situation n’avait pas changé, mais y’a pas juste les garçons qui sont orgueilleux. Fallait admettre que mes amis avaient raison depuis le début, et surtout, que je m’étais fait avoir.

Quand tu vis une situation comme celle-là, le rationnel prend bien souvent le bord. C’est difficile de penser avec ta tête. Tu trouves toujours des excuses. Tu te convaincs que ça va changer bientôt. Tu espères enfin vivre le conte de fées. Tu penses que ce n’est pas de sa faute, mais de la tienne. Tu finis par croire que tu n’es pas assez bonne pour lui, mais que tu es chanceuse de l’avoir pareil. Tout ça joue dans ta tête.

Et en même temps, tu souhaites de tout ton cœur pouvoir t’en sortir. Personne ne veut vivre dans une relation où tout est incertain. L’estime de soi en prend un coup, crois-moi. Tout le monde te le dit. Tes amis essaient de te ramener à la raison et de te faire voir la réalité. Mais tu es aveugle. L’amour rend aveugle, comme on dit. C’est bien vrai.

J’ai toujours trouvé des excuses à tes actions et à tes mensonges : « Il n’est pas prêt, ce n’est pas grave. Je vais attendre. Il a dit qu’il voulait être avec moi, il va sûrement se décider un jour. Fais plus d’efforts. Travaille plus sur toi. Il va plus t’aimer si tu fais ça comme ça. »

Tu laisses des chances. Tu ne veux pas abandonner. Tu ne veux pas être celle qui lâche tout pour si peu. Mais après deux ans, ce n’est pas toi qui lâches, c’est lui qui a déjà lâché. Il ne veut pas vraiment s’engager. Même s’il dit le contraire. Le pire, c’est qu’il fait exactement l’opposé de ce qu’il dit, et que tu ne t’en rends pas compte. Sors de cette relation. Si ça ne te rend pas heureuse, fuis. Ce genre de relation est malsain et toxique, probablement autant pour lui que pour toi.

Peut-être bien que ce n’était pas ton intention de me faire du mal. Peut-être bien que tu y croyais aussi. Mais fais attention aux mots que tu choisis. Ne fais pas de promesses en l’air si tu n’es pas sûr de pouvoir les tenir. N’entretiens aucun espoir. Les actions parlent bien plus que de simples mots.

Je t’aimais, je t’ai laissé faire. Je ne voulais juste pas te perdre. Accepter cette situation m’a rendue malheureuse, je m’en rends compte maintenant.

Je t’aimais, je te croyais.

Je ne te crois plus.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2018. Tous droits réservés
Une réalisation de