Menu

Laisse pas tes questionnement gâcher ton flow

Je sais pas trop ça part d’où, si c’est dans les bas-fonds du rap queb’ ou quelque part dans un téléroman américain, que tranquillement pas vite, ben ben jeunes, on apprend à se détester.

Essaie donc de bien fleurir toi après ça, et d’étendre ta belle verdure au monde entier!

Let’s go mon beau grand pissenlit, vends-nous ta grâce et dis-nous pourquoi t’es la plus belle rose du rosier, celle qui a le meilleur parfum, celle qui survivra aux pires conditions météo, celle qui a des épines, mais qui vaut la peine de se piquer les doigts pour.

Jamais assez. Toujours trop. Jamais clair. Toujours incertain. Jamais pro. Toujours imposteur. Tu t’es déjà fait dire on ne dit jamais « jamais »? Ben oubli ça. Parce que maintenant, t’es toujours jamais prête à t’aimer.

Tu vas laisser des gens t’aimer, d’autres pas. Tu vas te faire aimer, mais c’que tu vas aimer le plus, c’est tester les gens pour être bien certaine qu’ils t’accordent la valeur qu’ils disent t’apporter. On doute beaucoup de nous, mais aussi des autres. D’où vient cette peur d’être abandonnée, d’être moins, de valoir moins.

Est-ce la société qui nous fait sentir ainsi? Qui nous donne l’impression que d’un moment à un autre, on se transforme en moins que rien, que d’un moment à l’autre on peut perdre toute notre valeur juste parce que? Est-ce que nos actions définissent réellement qui nous sommes? Où ce sont nos pensées? Celles que nous gardons enfouies par peur d’être jugé, par peur de soi-même se juger?

J’ai envie de te dire qu’en tant que beau grand pissenlit, qu’en tant que rose épineuse, qu’en tant que fervente défenderesse du jamais « jamais », tu ne te retrouveras jamais devant ces questionnements. Ceux qui te font te demander qui tu es réellement, qui tu veux être réellement, qui t’aime réellement, qui tu aimes également.

Mais sache, ma belle amour, que ces questionnements moduleront ta vie, et t’imposeront un flow que tu devras suivre.

Sache que tu seras jamais aussi worthless que tu te sens, et que tu vaudras toujours plus. Ne l’oublie jamais.

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2018. Tous droits réservés
Une réalisation de