Menu

Monstre d’amour

J’écoutais l’album de Clara Luciani l’autre soir et sur l’une des chansons elle chante être devenue « un monstre d’amour » et on dirait que j’ai tellement compris ce qu’elle voulait dire.

Ça m’a fait penser à moi, que je suis devenue un monstre d’amour le moment où l’amour que je portais à un autre être humain est devenu froid et piquant au lieu d’être doux et simple.

Mes petites grandes manies qui ont refait surface, mélangées aux inquiétudes normales de couple (avenir, confiance), mélangées aux petites grandes manies de l’autre et ses inquiétudes normales de couple, c’est un cocktail pas mal moins excitant qu’un daiquiri décoré de bonbons sur le bord d’une piscine creusée mettons.

Alors on fait quoi? On fait quoi quand on oublie de s’aimer pis qu’on devient rushants-reproches-tristesses-frustrations-mèche-courte-à-dormir-chacun-de-notre-côté-du-lit-dos-à-dos-yeux-tristes-matin-marde?

On fait quoi quand notre amour est pu doux barbe-à-papa?

L’affaire en fait c’est qu’on oublie de penser à l’autre autant qu’on pense à soi, c’est ça qui nous transforme en monstre d’amour. On se remet à faire de nous-même la priorité, comme avant, comme dans le temps où on était tout seul, sauf que là on est deux, et deux nombrils qui pensent juste à eux ça complique l’amour doux simple, ça complique la vie à deux.

Parce que ça devient pu autant important de faire plaisir à l’autre, ça devient pu autant important de se faire rire-sourire, ça devient pu autant important d’être avec l’autre souvent pour ne pas oublier ce qu’on est les deux, ensemble. À force de s’oublier, de prendre son temps pour le passer loin de l’autre, on redevient tranquillement l’âme célibataire, le cœur solitaire, et on se sépare du couple, du fusionnel, du « penser à l’autre autant qu’on pense à soi ».

Il faut chercher l’équilibre.

Si on est mieux loin l’un de l’autre, à penser en célibataires, alors peut-être qu’elle est là notre place, peut-être qu’on a besoin de penser juste à nous pour un moment, besoin d’être égoïste et con. Si on est blessé d’être trop souvent loin l’un de l’autre, peut-être alors qu’il faut se remettre à penser en équipe, à penser au succès des deux joueurs, à recommencer à se faire des passes pour les remporter ensemble les victoires.

C’est souvent juste une tempête, une mauvaise passe, une inquiétude ou doute personnel qui fait qu’un des deux coéquipiers se distance de l’équipe. C’est rarement à cause de l’autre, à cause de l’équipe. Sauf qu’on va se le dire, c’est dur en maudit de gagner un match de soccer tout seul, alors quand on perd son coéquipier, même momentanément, ça fuck toute la stratégie.

Chercher l’équilibre et être bien. Ensemble.

Je suis capable d’être angoissée le ventre serré toute seule, j’ai pas besoin que ça soit provoqué par la personne que j’aime t’sais veut dire genre comme style.

On est des monstres d’amour, oui ok, mais c’est pas obligé d’être tous les jours la pleine lune. C’est normal de virer loup garou de temps en temps, normal de pas être parfait, de pas toujours être d’accord, c’est normal. Il faut juste que le fond, le fin fond du bas du ventre, la tapisserie du cœur, elle, il faut qu’elle reste pleine de la face de l’autre pis de cœurs avec les majuscules de nos prénoms qui s’additionnent dedans.

Si monsieur Frankenstein a passé sa vie (ou sa mort) avec madame Frankenstein, y’a espoir pour tous les couples de monstres amoureux du monde!

Source photo: Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre