Menu

Comment jaser avec une personne « buckée »

Il arrive parfois que la vie nous mette face à des situations ou à des personnes qui peuvent nous irriter. Lorsqu’une personne n’exprime pas les mêmes points de vue que nous, que ce soit au sujet de politique, de droit humain, d’environnement ou de sport, etc., il est possible que l’on puisse s’emporter. Il serait dommage de perdre des amis de longue date ou de mettre un froid dans la famille à cause d’une parole envolée trop rapidement. C’est pourquoi je juge qu’il est bon de se doter de petits trucs et astuces lorsque vient le temps d’aborder nos opinions avec ceux qui ne les partagent pas.

  1. Être zen

Il ne faut pas commencer une conversation sur un sujet de discorde lorsqu’on est fatigué, déjà irrité ou impatient. Pour ceux qui ont un caractère de cochon comme moi quand ils sont fatigués, il vaut mieux éviter de jaser d’un sujet qui finira nécessairement par une confrontation sanglante. Par exemple, il vaut mieux ne pas me vanter Trump quand j’ai pas huit heures de sommeil dans le corps.

Aussi, il ne faut pas commencer une conversation à cause d’un commentaire que vous jugez de mauvaise foi ou quand la personne qui l’a formulé cherche juste à créer une réaction. Il ne faut pas lui donner ce qu’elle veut. Si ça arrive, il vaut mieux demander à la personne de ne plus tenir de tels propos devant vous. Si elle vous respecte moindrement, elle devrait pouvoir trouver en elle la force d’acquiescer à votre demande.

being informed
Source

  1. Inspire – Expire – Répète

Tu sais cette pulsion qui te presse à répliquer à un commentaire idiot (du moins que tu juges idiot) même avant que la personne ait fini sa phrase… contrôle-la! Je sais que c’est difficile, je sais que c’est pratiquement impossible, mais il faut être fort. Inspire. Si tu souhaites exprimer ton opinion, il faut aussi apprendre à écouter celles des autres, aussi frustrantes soient-elles. C’est seulement après avoir entendu tout l’argument qu’il sera possible de former une forte contre-argumentation. Meilleur contre-argument à une opinion : un fait ou une information concrète. Expire. Et si par malheur, la personne avec qui tu débats souhaite t’interrompre, tu pourras plus facilement lui demander de respecter ton temps de parole puisque tu as respecté le sien.

  1. Kill Them With Kindness

Lors d’un argumentaire, opte toujours pour la visée positive et humaine. Eh oui, encore aujourd’hui, il faut rappeler à certaines personnes les évidences de la vie. Tous les hommes sont nés égaux; femmes et personnes de différente couleur, religion, nationalité ou orientation sexuelle sont toutes égales. Il faut leur rappeler « Mets-toi à leur place. Qu’est-ce que tu ferais? ». Je sais que ça peut paraître ancien comme conseil, mais non, ça ne l’est pas. Plusieurs personnes sont encore persuadées que le monde d’avant était le monde parfait. Elles ont peur des « changements » que la nouvelle génération établit comme normes. C’est donc parfois nécessaire de leur rappeler que le droit humain appartient à chacun et que bien que les normes changent, celles-ci ne vont pas changer à leur désavantage, mais plutôt à l’avantage de ceux qui ont toujours été à l’arrière-plan. Sois positif et Kill Them With Kindness. On ne combat pas le feu avec le feu. On combat le feu avec de l’eau et des confettis aka de l’os** de gros bon sens pis de la bonne foi.

  1. Apprendre à jeter les armes

Une conversation saine entre deux personnes aux opinions opposées n’a pas besoin de finir dans la frustration. On apprend beaucoup en argumentant. Mais une chose est certaine, il ne faut pas s’imaginer qu’on peut changer l’opinion de quelqu’un. Si c’est le cas, tant mieux. Mais il serait irréaliste de se donner cet objectif d’entrée de jeu. Si l’échange porte sur un sujet sur lequel vous savez que vous ne changerez jamais d’idée, il est difficile d’en demander autrement à la personne qui se trouve devant vous. Au final, il ne s’agit pas d’un pitch de vente, il s’agit d’un échange. Il est aussi OK de jeter les armes à mi-chemin. Si la personne en face de vous ne fait que dire n’importe quoi sans fondement; ça ne vaut juste pas la peine de s’encombrer du mal de tête qu’une conversation avec elle vous causerait.

Source photo de couverture 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de