Menu

Femme, laisse-moi t’expliquer

Femmes, vous ne savez rien.
Laissez-nous vous expliquer. Soupir

Vous êtes-vous déjà retrouvée dans une situation où vous aviez une conversation avec un homme qui tentait de corriger vos dires ou de vous expliquer des réalités féminines vous concernant? Vous êtes-vous déjà sentie non prise en considération, remise-en doute et non écoutée sur des réalités vous viviez? Si oui, vous avez probablement déjà été mise en contact avec ce que l’on appelle communément le mansplaning.

Le mansplaning est un concept féministe qui désigne la situation où un homme (en anglais « man ») se croit en devoir d’expliquer (en anglais « explain ») à une femme quelque chose qu’elle sait déjà, généralement de façon paternaliste ou condescendante.

Ces manifestations sont relativement subtiles et, bien souvent, elles ne soulèveront point l’indignation. Le mansplaning est habituellement non intentionnel et sans réelles mauvaises intentions, mais c’est exactement cette non intentionnalité qui démontre l’inégale prise en compte des connaissances d’un homme et d’une femme, et ce, même lorsque celle-ci a trait à son propre vécu.

Pris de manière isolée, le mansplaning peut sembler inoffensif et anodin au sein du quotidien des femmes. Nous aurions tendance à l’ignorer et à se dire que ce n’est pas si grave que ça. Sauf que si nous posons un regard d’ensemble et que nous regroupons tous ces moments où les femmes se font expliquer des sujets sur lesquels elles sont les expertes, nous constatons que le mansplaning touche toutes les femmes, et ce, de manière insidieuse et répétitive. Ce qui a un impact direct sur la façon dont les femmes agissent, réagissent et se perçoivent au sein de la société.

J’entends d’ici les : « Maintenant on ne peut plus rien leur dire aux femmes sans qu’elles se fâchent. » À ça je répondrai : basta! Le mansplaning, c’est bien plus compliqué que ça!

Pour qu’une intervention soit considérée comme du mansplaning, il ne faut pas uniquement être un homme et expliquer ou contredire quelqu’un. Puisqu’en faisant fi du genre, il n’y a rien de mal à offrir ses connaissances, spécifier ou corriger un autre individu que soi. On aime être informé.es et les connaissances de tou.tes et chacun.es peuvent être pertinentes. Or, un homme peut informer ou corriger les connaissances d’une femme et vice versa.

Ce qui rend le mansplaning différent, c’est plutôt lorsque l’homme se positionne comme l’expert des sujets où la femme en est l’experte, de par son genre, sa profession etc. Lorsqu’un homme se permet d’interrompre et de couper la parole d’une femme pour lui expliquer quelque chose, qu’elle sait ou expérimente quotidiennement, sous l’unique prétention qu’il croit mieux connaître qu’elle des sujets qui la touche directement ou dont elle en est la plus connaisseuse. Dans la majorité des cas, ces explications touchent le corps des femmes, leurs expériences et leur vie personnelle. Un homme qui interrompt, évacue, discrédite ou corrige une femme, qui prend parole sur ses propres expériences et ses propres expertises, sous-entend, de par son genre et/ou son sexe, qu’elle est ignorante sur des sujets qu’elle est pourtant la mieux placée pour émettre son opinion. Il s’agit de l’homme qui croit en savoir plus sur les femmes que les femmes elles-mêmes.

Expliquer à une femme comment faire son travail
Reprendre une femme qui parle de ses expériences sexuelles
Expliquer à une femme ce qu’est le harcèlement de rue
L’homme qui explique à une femme ce que c’est qu’être une femme

Si vous êtes toujours sceptique, je vous invite à faire l’expérience lors d’une conversation de groupe, lors d’une réunion de travail ou lors d’un cours. Observez qui s’approprie majoritairement la prise de parole, qui est plus écouté et qui se fait régulièrement couper la parole. Vous risquez bien vite de vous rendre compte que vous êtes régulièrement témoin ou même investigateur du mansplaning.

Les hommes qui ne peuvent s’empêcher d’offrir une aide non sollicitée et de propager des explications désinformées sont le produit de la culture dans laquelle nous vivons actuellement. Une culture qui conditionne tous les individus à consentir à ces inégalités controversées comme faisant parti de la norme.

Crédit image : Emilie Helik-Deschênes

Référence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre