Menu

On a rencontré Mimilamour et on capote sur ses bijoux

Que fais-tu dans la vie? Présente-toi.
Je suis Mimilamour, jeune créa de 53 ans, diplômé d’aucun diplôme.
Je guéris les âmes avec des bijoux éclairés et éclairants, dans ce que je réalise je m’applique à traiter des sujets en danger : l’amour, la planète, la nature, les petites bêtes.

Mimilamour Mimilamour

D’où viens-tu?
Je suis le fruit de l’amour.

Décris-toi, ton style au quotidien, dans quels fringues tu te sens le mieux, le plus beau?
Chaque jour un style, rien ne me fait peur, à part l’ennui.
La grisaille d’un style ou la monotonie d’un style.
Chaque matin offre une dose de surprise, d’émotion et d’envie, j’accommode mon style du jour à ce qui vient naturellement.

Mimilamour

Quel est ton rapport à la mode?
Excellent, la mode m’aime et je lui rends bien.

Quelles sont les trois pièces favorites de ton dressing ?
Un t-shirt à col rond (jamais trop basique), le sweat à col rond et des bagues et des colliers qui m’accompagnent tous les jours.

Quelles sont tes sources d’inspiration?
« On reconnait l’essentiel à ce que les hommes négligent » Christian Bobin (la planète, les cailloux, les plantes, le cosmos, la nature, le sacré, l’amour, les petites bêtes, les grandes bêtes…)

Matière ou couleur préférée et pourquoi?
Le bleu marine, le noir et l’or (j’aime quand ça brille!)

As-tu des vêtements, accessoires, que tu rêves de posséder?
Je rêve que je ne possède rien, malheureusement cela reste un rêve.

Dernière pièce que tu as achetée?
Été 1982 : des converses métal (sardine).

As-tu des marques fétiches?
Margiela, Galliano, Dries Van noten et une marque au quotidien topshop.
Le truc beauté qui marche chaque fois et qui te donne la pêche pour la journée :
fountain of youth, une eau de coco de l’hôtel Michel Berger à Berlin.

Ton pire défaut, ta plus belle qualité?
Je suis amoureux de la chantilly, la vraie comme la fausse.
Je suis amoureux.

Mimilamour

Est-ce que tu t’aimes?
Oui. Sur un de mes premiers bracelets était gravé #s’aimer #s’épanouir #sourire.
Comme une invitation à s’aimer et à se réaliser.

Ton mantra au quotidien :
A comme amour, aimer, aider.

Un souvenir de grand bonheur?
Des moments contemplatifs face à la nature infinie.

Mimilamour Mimilamour

Comment en es-tu arrivé à ce que tu fais aujourd’hui et qu’as-tu fait avant?
J’ai eu plusieurs vies, je prépare la 108e.
Tous les points sont reliés quand je regarde en arrière, tout m’amène à ce que je fais aujourd’hui.

Depuis quand as-tu créé ta marque, et d’où vient ce nom?
La marque a aujourd’hui cinq ans et le nom de la marque c’est le petit nom que je donnais à mon amoureuse.

Te considères-tu artiste ou artisan, comment crées-tu tes pièces?
Je me considère comme un créateur : je transforme, je provoque des valeurs et des émotions.
J’ai beaucoup de pièces dans ma tête, mais je n’en réalise que très peu.

Mimilamour Mimilamour

Où peut-on trouver, acheter ce que tu fabriques?
Un petit peu partout dans le monde (Hong-Kong, Tokyo, Sydney, Miami, New York, Los Angeles…) et
à Paris bien sûr chez Mimilamour dans le 10e arrondissement.

Mimilamour Mimilamour

Qu’est-ce que tu aimerais qu’on dise sur ton travail, sur toi?
Que ça a l’air sincère, que c’est joyeux.
Et sur moi également que je suis joyeux et sincère.

Mimilamour

Des projets à venir?
La collection anniversaire de la marque, l’anniversaire de la prochaine collection et mon anniversaire.

Un projet fou?
Perdre trois kilos.

Par Audrey Le Noan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de