Menu

L’allégorie des truites arc-en-ciel : un roman que tu vas dévorer!

À peine la page couverture tournée, les autres s’enchaînent d’elles-mêmes et j’ai le sourire fendu jusqu’aux oreilles de ligne en ligne : je suis sous le charme. Je veux dévorer le roman le plus rapidement possible, mais, en même temps, je ne veux pas non plus qu’il s’arrête.

L’allégorie des truites arc-en-ciel, publié par les Éditions Hurtubise inc., est le tout premier roman de Marie-Christine Chartier et, je l’espère, le premier de bien d’autres!

En résumé

« Max et Cam sont amis. C’est une de leurs seules certitudes. Sauf que la ligne entre l’amour et l’amitié, c’est comme de la peau : au fil du temps, elle s’amincit.

Max a un peu le syndrome de l’enfant-roi. Cela dit, c’est un gars cool, sociable et insouciant. Sa relation avec ses parents est complexe. Il aime les femmes et les femmes le lui rendent bien. Max aime Cam, surtout, mais il ne sait pas comment s’y prendre avec elle. C’est dur d’aimer quelqu’un quand on a peur de tout gâcher.
Cam est brillante, sensible et meurtrie. Son monde est petit, son cœur énorme. Elle termine une maîtrise, ira au doctorat. Elle rêve d’être artiste, sera probablement professeure. Cam aime Max, mais c’est dur d’aimer quand on s’est si souvent fait briser.

Que faire quand on aime quelqu’un, mais qu’on ne sait pas si aimer suffit?

Un roman à deux voix qui saura séduire les lecteurs par son authenticité et son écriture tout en finesse. »

À la base très curieuse du titre et de ce que notre Crépue pouvait bien nous réserver comme roman, j’avais envie de plonger dans ce livre et j’ai littéralement (p’tit jeu de mot ici) A-D-O-R-É!

Que dire du sens de la répartie des personnages dans leurs répliques et de la façon dont la narration décrit : c’est rafraîchissant!

Par leur double narration, les chapitres nous permettent de nous mettre dans la peau des deux personnages principaux et de comprendre plus facilement ce qui se passe dans la tête de chacun d’eux, plutôt que d’avoir une seule perspective de l’histoire. Grâce aux deux différents retours en arrière, on apprend à mieux connaître les événements qui ont fait évoluer leurs personnalités et les moments clés de leur relation particulière, qui se situe entre amour et amitié et où ils ont plus d’une fois été victime de mauvais timing.

Quant au titre, c’est au milieu du roman qu’il prend tout son sens et j’ai envie de vous laisser le découvrir tout comme j’ai aimé le faire.

Comme préserver une amitié ayant une si forte complicité sans tout gâcher en franchissant cette limite qu’est l’amour?

  • Max…
  • Je vais pas t’embrasser.
  • Je t’embrasserais. Mais t’es pas rendue là. Je vais t’embrasser quand tu vas être prête. Il faut que tu saches que moi, je peux pas continuer à vivre de même encore longtemps.

[…]

  • Comment tu vas savoir?
  • Savoir quoi?
  • Quand tu vas pouvoir m’embrasser.
  • Je vais le savoir, c’est tout. Fais-moi confiance.

N’hésite pas à te procurer ce roman qui, j’en suis sûre, te touchera de plus d’une façon.

Bonne lecture!

L'allégorie des truites arc-en-ciel Marie-Christine Chartier éditions Hurtubise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2018. Tous droits réservés
Une réalisation de