Menu

C’est l’étééééééé! Et tout c’qui vient avec…!

Si vous me connaissez un tant soit peu, vous savez que, l’hiver et moi, on n’est pas vraiment bons amis. À quel point? Au point que, même si vous n’avez aucune idée de qui je suis et que vous me croisez dans la rue, ça va vous sauter dans la face : rousse, un peu weirdo, n’aime pas l’hiver. Ça émane de tout mon être. Oui, à ce point-là.

L’été par contre… C’est merveillllleux!!! Se coucher dans la pelouse, se glisser de l’herbe entre les orteils pis écouter le bruit du vent dans les feuilles. Ouvrir les fenêtres quand il pleut et s’endormir avec le son des gouttes qui claquent sur les vitres et la p’tite brise d’air frais. Sentir la fébrilité qu’il y a dans l’air quand un orage approche : tout le monde devient un peu débile dans ce temps-là. J’adore.

À mon avis, l’été est la meilleure saison de toutes. Mais, comme dans toutes bonnes choses, y’a toujours des p’tits revers de médailles qui arrivent par la bande.

L’autobus

Yé!

Qui dit été dit inévitablement plus de BBQ et de partys de terrasses qui finissent trop tard. En fait, si t’es scrap le lendemain, c’est à cause du soleil qui décide de se coucher vers 9 h en été. Maudit lui. Mais criss que t’es content, en allant à la job le matin suivant ton excès de boisson, d’avoir l’autobus comme transport pour te donner un break, les yeux fermés pis la face dans la craque de fenêtre. Tant que tu manques pas ton arrêt…

Ouin…

Par contre, t’es rarement le ou la seul.e à trop avoir abusé, la veille, du rosé en spécial. C’est pourquoi il se peut, durant que tu te rends péniblement travailler en autobus, que d’autres personnes, elles, te vomissent ça en plein milieu de l’allée. Ce que TU NE VEUX PAS si ça arrive, c’est d’être pogné.e dans un des autobus où les fenêtres ne s’ouvrent pas et qu’il est inscrit :  « Des f nêt es fermées = un bus m eux clim tisé » (y’a toujours des p’tits comiques qui ont arraché une couple de lettres). Double horreur : non seulement c’est crissement pas climatisé, mais en plus ça sent le cadavre. Le cadavre chaud. Moyen, un lendemain de brosse.

Moins dramatique, mais quand même très d’actualité si tu fais partie de la joyeuse ligue des moins de 6’ : avoir la face qui arrive juste au niveau des dessous d’bras des gens qui tiennent la poignée au plafond. Pas de chance qu’ils agrippent un poteau. Non non. Vaut mieux se laisser aller l’aisselle au vent.

Les insectes

Yé!

Bon, c’est pas tout le monde qui tripe là-dessus, mais j’adore les insectes. Ils sont beaux, ils sont fascinants, pis c’est fou de se dire que dans de si petits corps, y’a tout un système… Si vous n’avez jamais pris le temps d’observer un papillon lune collé sur un mur parce qu’il a oublié d’aller se coucher avant que le soleil se lève, vous manquez de quoi. Ça, les mille sortes de scarabées aux couleurs et aux motifs épatants ou les lucioles… Hey! C’est hallucinant, les lucioles! L’été, c’est la saison de prédilection pour satisfaire l’entomologiste en nous. Pis gare à vous si vous écrasez un insecte à côté de moi : ça se peut que vous receviez une claque.

Ouin…

Je travaille dans un café, pis je préfère nettement fermer la climatisation pis ouvrir full grand la porte-patio. Oui, ça arrive qu’il y ait des mouches ou des p’tites guêpes qui fassent irruption. En Europe, les gens entrent avec leurs chiens dans les cafés; c’est quand même pas si dramatique, les mouches… En général, ça dérange personne, mais c’est certain que LA fois où tu tombes sur un maudit client chiâleux, y’aura pas juste une mouche qui va venir se poser à côté de sa tasse, mais deux mouches en train de fourrer. Parfait.


Source

Les canicules

Yé!

Sortir de chez vous dans le même kit que t’avais en dedans… Juste comme si tu changeais de pièce! Le bonheur de pouvoir t’asseoir dehors en bobettes à 1 h du matin! À cette heure, tes voisins peuvent même pas être certain de si t’as vraiment des bobettes ou non. Donc, si t’as un voisin que tu trouves cute, ben tu peux l’émoustiller sans rien faire de spécial à part prendre l’air tranquillos sur ta galerie. Avec ou sans bobettes.

Ouin…

Bon… on ne peut pas passer sous silence le fait que c’est fuckin’ humide durant les canicules. Ça veut dire quoi? Ben que t’as le Nil qui te coule entre les seins, entre les fesses ou bien les deux, que tes p’tits cheveux de tour de face deviennent tellement frisés que t’as l’air d’un chat qui vient de se battre pis que le trois quarts du temps, on dirait que tu t’es badigeonné le visage avec de la margarine.

Les averses

Yé!

Cet instant complètement fou où la pluie se met à tomber comme un mur opaque. C’est intense, c’est surprenant et c’est malheureusement de très courte durée. Gros bonus si y’a un orage!


Source

Ouin…

Si, au moment de l’averse, t’es à l’extérieur (jusque-là, c’est pas grave, c’est même le fun!) et que t’es en gougounes… OK que l’inventeur de « ladite chaussure » aurait dû mieux penser à son affaire? Parce qu’un pied dans une gougoune mouillée, c’est à peu près aussi stable que moi sur une patinoire. Bon, vous me direz que pour la modique somme de 8 $ la paire, faut pas trop chiâler.

Sinon…

– Passer à côté d’une rôtisserie durant une chaude journée et recevoir la draft d’air chaud et graisseux dans la face.

– Te rendre compte que t’as oublié une stripe de poils sur ta jambe en te rasant.

– La quantité de marmottes pis de moufettes écrasées su’l bord de la route.

– Les p’tits gars qui écoutent de la musique poche beaucoup trop fort dans leurs autos.

Source photo de couverture: Pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2018. Tous droits réservés
Une réalisation de