Menu

Chansons pour apprivoiser le jazz

Ces derniers temps, j’ai tranquillement commencé à m’initier au jazz. Étant plus habituée à écouter et à jouer de la musique populaire et classique, il a fallu que j’apprivoise tranquillement les sonorités de ce style. Si vous êtes tentés par la découverte de ce riche univers, voici six chansons qui vous charmeront et vous séduiront rapidement.

Moondance

Lorsque j’ai entendu Moondance pour la première fois, j’ai instantanément eu un gros coup de cœur, que ce soit pour le rythme, l’air, la variété d’instruments utilisés ou les paroles. C’est sûr que cette pièce ne se classe pas dans un style de jazz le plus « pur » (c’est un peu plus rock), mais elle constitue tout de même une bonne porte d’entrée pour s’habituer à entendre quelques éléments musicaux propres au jazz.

Take Five

En entendant sa mélodie caractéristique et entraînante, vous reconnaîtrez probablement Take Five, qui est assurément l’une des œuvres les plus importantes en jazz. C’est un classique à connaître absolument, qui est à la fois unique et accessible, autant pour l’écouter que pour le jouer au piano.

Until I Met You

Until I Met You est une sympathique chanson parlant des sensations qu’apporte un amour naissant, le tout sur un air léger, comme les papillons que nous avons au ventre en début de relation. Je suggère la version de Melissa Morgan, qui est interprétée avec justesse par cette dernière, le tout avec un tempo qui est selon moi ni trop rapide, ni trop lent.

Summertime

Summertime est tiré de l’opéra Pergy and Bess, de Gershwin, et constitue une berceuse chantée par un personnage à son enfant. Elle a été reprise plusieurs fois, autant par des chanteurs jazz, blues, pop et j’en passe. Louis Armstrong et Ella Fitzgerald, deux figures mythiques du jazz, ont décidé eux aussi de l’interpréter. En plus de mêler deux voix sublimes, je trouve qu’avec ses lents arrangements orchestraux, cette version évoque la douce langueur d’un après-midi d’été.

L-O-V-E

L-O-V-E est une courte chanson romantique, qui plaît assurément à une majorité de personnes, où Nat King Cole s’adresse directement à sa douce moitié. L’Américain en a même fait une adorable version française, qui raconte la promesse tenue d’un retour en France auprès de l’être aimé.

Je suis snob

Le jazz ne se limite pas qu’à des œuvres américaines en anglais ou à des traductions. Nous avons accès à un riche répertoire en français, avec des versions jazz de grands succès comme La Vie en Rose ou Les feuilles mortes, ou même à des œuvres complètement originales. Je suis snob fait partie de cette dernière catégorie. Plusieurs d’entre nous connaissent Boris Vian comme auteur grâce à nos cours de littérature au Cégep, mais il est également musicien jazz. Les paroles de cette chanson feront sourire certains, qui reconnaîtront peut-être une personne de leur entourage au travers de la caricature du snob brossée par Vian. Il est à noter que cette chanson a également été reprise chez nous par le groupe Les Colocs.

Pour finir, je tiens à donner une mention spéciale à l’émission Quand le jazz est là, animée par Stanley Péan et diffusée sur ICI Musique. J’ai pu, grâce à ce programme, faire de super belles découvertes, dont quelques-unes se retrouvant ci-haut.

Sur ce, je vous souhaite une bonne écoute!

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de