Menu

Ode aux siestes

J’ai longtemps été incapable de faire des siestes, car je ne parvenais jamais à trouver le sommeil. Mais un jour, quelque chose a changé. Et, depuis ce temps, je ne me passerais plus de mes douces siestes.

Siester est devenu l’une de mes activités préférées. Particulièrement depuis que je suis à l’université.

Quoi de mieux qu’un peu de me time à se prélasser dans son lit et à se reposer les yeux? Et non… je te jure que ce n’est pas par lâcheté! C’est plutôt de remplir mon réservoir après avoir eu la tête dans mille et un projets, après avoir fait des devoirs et être allée à l’épicerie – pis y être retournée parce que j’ai oublié d’acheter du maudit lait. C’est plutôt prendre le temps de faire quelque chose qui me fait du bien, parce qu’autrement, j’ai de la difficulté à passer au travers de ma journée sans cogner des clous. Pis non… ce n’est pas parce que je ne dors pas la nuit!

Pour moi, faire la sieste, c’est me gâter. Et on sous-estime parfois le pouvoir d’une bonne sieste après avoir passé une grosse journée.

C’est se faire un petit velours dans une journée de laine piquante. C’est un peu de calamine sur une vilaine piqûre. C’est un bec-et-bobo de la part d’une maman aimante. C’est partir l’air clim’ dans une voiture qui a passé l’après-midi en plein soleil.

Je te jure que faire une sieste, c’est repartir avec un tout nouvel élan! C’est l’équivalent d’un backwash pour une piscine. T’évacues le méchant (aussi appelé stress, frustration, irritabilité…) pour laisser place à une version améliorée et revigorée de toi-même.

Tout ça pour dire qu’en plus de me faire du bien, je suis persuadée des bienfaits de la sieste. Même si je n’ai plus trois ans et que je ne suis plus à la garderie. Moi je dis qu’il n’y a pas d’âge pour faire la sieste et que, comme moi, tu mérites ta sieste aujourd’hui.

Sur ce, il faudrait que j’aille siester. Bon dodo à toi!

Source de la couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2018. Tous droits réservés
Une réalisation de