Menu

Ce qu’on ne te dit pas à propos du self-care

Souvent, je fais le tour de mes feeds Instagram ou Facebook et je vois des articles qui vantent les bienfaits du self-care, ou encore des publications d’influenceur.es qui expliquent que ça leur a donc fait du bien de se payer des vacances, qu’ils ont décroché et qu’ils se sentent plus légers. Je suis complètement en accord avec le fait que, de temps en temps, tout le monde devrait ralentir un peu et prendre du temps pour soi, sauf que ça prend de l’argent pour se payer des vacances ou une journée au spa, ce qui peut être stressant. C’est un peu ironique, t’sais. Aussi, sur les réseaux sociaux, on a tendance à ne montrer que le beau et a oublié ce que ça peut vraiment être, le self-care. Ce n’est pas toujours de s’acheter une bath bomb au Lush et de se couler un bain; des fois, c’est pleurer assis.e en boule sous la douche. Et c’est bien correct comme ça.

À mon avis, le self-care, c’est écouter son corps et sa tête. Si ton corps te dit qu’il a besoin de pleurer, alors pleure. S’il a besoin de se défouler, va faire du sport. Si toi, ton self-care, c’est écouter ton film préféré en mangeant du chocolat ou je ne sais quoi, alors fais-le. Si c’est de passer une journée seul.e et de faire tes activités préférées, quelles qu’elles soient, vas-y. Et si toi, c’est vraiment de te payer une journée au spa ou un massage et que tu en as les moyens, gâte-toi. L’important c’est de se donner le droit de vivre ses émotions, de vivre ce qu’on a à vivre, peu importe le processus. Plus tu extériorises tes émotions, plus tu auras du contrôle sur celles-ci. Te laisser les vivre, ça permet aussi de ne pas accumuler d’émotions négatives qui risquent de te faire exploser à tout moment. C’est un peu paradoxal, mais c’est en laissant aller le contrôle que tu parviendras à mieux te maîtriser.

Pour moi, le self-care est laid, parfois douloureux, mais ô combien nécessaire! Plus je pratique le self-care, donc plus je me permets d’être fâchée, triste ou peu importe comment je me sens quand un événement arrive, plus je me sens valide dans mes émotions et en confiance pour affronter mes problèmes. Et puis, plus je me laisse aller, plus j’apprivoise mes émotions. Je les identifie plus facilement et je sais mieux comment réagir; je me comprends plus.

Je ne dis pas que c’est facile non plus, je comprends, les émotions et moi avons une relation complexe, mais c’est un mal nécessaire pour qu’à long terme, tu te sentes beaucoup mieux et plus léger.e. C’est vrai que parfois, le self-care c’est de se payer une gâterie, comme une journée au spa ou une nouvelle coupe de cheveux, mais plus souvent qu’autrement, c’est de se permettre d’être vulnérable.

Source : Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de