Menu

La santé prise pour acquis

On dit toujours que la santé c’est primordial, mais on ne s’en rend jamais compte avant de ne plus l’avoir. Quand on a le nez bouché, on a l’impression qu’on ne se souvient même pas c’était quoi le feeling de respirer par les deux narines.

Apprendre qu’on a un problème de santé, c’est sentir le sol se dérober sous ses pieds. Et se dire que peut-être rien ne sera comme avant. Et comprendre qu’on prenait la santé pour acquis.

Il y a quelques semaines, je suis entrée à l’hôpital pour des symptômes bizarres. Étant enceinte de 5 mois, il ne faut rien prendre à la légère. Après une batterie de tests, le médecin de l’urgence obstétricale m’a regardé d’un air grave pour m’annoncer que j’avais perdu du liquide amniotique, que j’étais à l’hôpital jusqu’à la fin de ma grossesse et que je pourrais accoucher demain matin. J’étais à 25 semaines de grossesse. Ni le bébé ni moi n’étions en danger de mort, mais la situation était critique ; accoucher d’un très grand prématuré n’est évidemment pas souhaitable.

Je pensais à toutes les choses que je ne pourrais pas faire, enfermée à l’hôpital. Peinturer la chambre du bébé, chiller sur le divan avec mon chat, aller prendre des immenses marches en flattant ma bédaine…

Il y a finalement eu erreur dans mes tests : je n’avais pas perdu de liquide amniotique, mais j’avais fait un décollement placentaire. Je suis donc en repos forcé, mais à la maison. En arrêt de travail, avec des conditions physiques strictes.

Je sais que c’est le mieux pour mon bébé – et donc pour moi – mais il y a encore des journées où je trouve ça injuste. Où je pense à ma voisine de lit d’hôpital qui est alitée jusqu’à l’accouchement. Et je pense à toutes les choses qu’elle ne peut pas faire et que je ne peux pas faire due à notre santé défaillante. Et je pense à tous les gens seuls entre ces murs turquoise qui prient pour se rétablir, même si cela est parfois impossible.

Avant je ne comprenais pas les « matantes » qui me souhaitaient « ben de la santé pour la nouvelle année », mais maintenant je comprends que c’est la base de tout. Et qu’on devrait la chérir chaque seconde que l’on possède.

Source photo de couverture: Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre