Menu

Sois reconnaissant.e!

L’humain est une drôle de bête. Plus je le côtoie, plus je l’expérimente moi-même, dans mon propre corps, par mes envies, mes besoins et mes émotions, plus je trouve qu’il fait pitié. Non pas parce qu’il fait pitié au sens propre du terme, mais plutôt que ça fait pitié qu’il ne se rende pas compte que, plus souvent qu’autrement, il n’a pas besoin de se plaindre, de s’apitoyer ou d’obtenir la pitié de quiconque; il faut simplement qu’il soit reconnaissant de ce qu’il a.

Détrompez-vous si vous avez l’impression que j’essaie de vendre des lunettes roses aux gens atteints de dépression et aux personnes vivant des deuils, des ruptures ou autres périodes de vie extrêmement difficile. Ce n’est nullement mon intention. Je m’adresserais plutôt à ceux et celles qui voient un peu trop souvent le négatif des petites choses plutôt que le positif. Je m’adresse aussi à moi-même et à ceux et celles qui ont tendance à se plaindre la bouche pleine.

Je m’adresse à la personne que j’étais ce matin lorsqu’elle ne voulait pas se lever pour aller travailler, parce que ça ne lui tentait tout simplement pas; à celle qui hier s’est plaint de la pluie qui l’a trempée jusqu’aux os lorsqu’elle se rendait à sa voiture; à celle qui soupire aux moindres maux de la vie courante… et voici ce que j’ai à lui dire :

merci la vie
Simon Maage, Unsplash

La vie t’a choyé.e et aucune partie de ta vie n’est difficile, pénible ou autre chose qu’un cadeau. Rappelle-toi que quand tu te plains que tu ne veux pas travailler, quelqu’un se cherche un travail depuis 2 ans et se sert la ceinture depuis autant de temps. Si tu n’aimes réellement pas ton travail, fais quelque chose à ce sujet. Rappelle-toi que la pluie qui fait couler ton mascara est la même pluie qui te permet d’avoir de la nourriture sur la table chaque jour et qu’elle nourrit la nature que tu aimes tant. Chaque fois que tu percevras quelque chose négativement, rappelle-toi de ce que tu as. Ça met les choses en perspectives. Dis merci à la vie pour ta santé, ta famille, tes amis, pour le simple fait d’être né.e au Canada, pour ton char, pour ton livre préféré. Aussi, dis merci aux gens qui te rendent service, qui te servent au resto ou qui t’ouvrent la porte, à ta mère qui a fait à souper. Ça va leur faire du bien de l’entendre, mais pas autant de bien que tu auras de le dire.

Sois reconnaissant! Toujours! Même si tu as eu un accrochage ou un accident, sois reconnaissant que ta famille parle avec toi plutôt que de toi. Il ne faut pas chercher loin pour trouver le positif.

Merci de m’avoir lue.

Photo de couverture : Austin Schmid, Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Une réalisation de