Menu

Prendre soin de soi, c’est aussi prendre soin des autres.

Après avoir bien profité de l’été, on ressent parfois un p’tit blues du mois de septembre parce qu’on réalise que notre vie passe vite. On vit alors une remise en question de nos valeurs et de nos objectifs. Ça donne l’occasion de faire le point sur nos accomplissements des derniers mois.

L’une des façons dont j’ai décidé de profiter de ma vie depuis que je suis adolescente est de me porter volontaire pour aider les autres. Le bénévolat me tient extrêmement à coeur, donc j’ai eu l’idée de vous en faire un résumé. Si tu avais depuis longtemps envie de prendre le temps de faire une différence dans ton quotidien et celui des autres, lis ça et on s’en reparle.

  1. Pas si simple qu’on le pense d’offrir de son temps

Nous avons souvent une idée préconçue du bénévolat dans laquelle nous croyons que ce sera chose simple. T’sais, pourquoi ce serait compliqué offrir de son temps gratuitement? En cours de route, vous réaliserez qu’il y a malheureusement peu de ressources pour effectuer des recherches précises, peu de budget provenant des organismes pour coordonner le tout et il y a déjà beaucoup de bénévoles dans les OBNL les plus populaires, surtout dans des moments comme la période des fêtes. On vous demande aussi maintenant, tout dépendant de l’organisme et la position choisie, des entrevues, des enquêtes criminelles, des disponibilités X et un engagement sur une période déterminée. L’idée de vous décourager n’est pas mon intention, bien au contraire; c’est uniquement pour vous faire réaliser que vous devrez avoir la motivation d’entreprendre les démarches jusqu’à la fin malgré ces obstacles. Selon moi, le point #2  devient donc primordial à ce moment-là.

  1. Questionne-toi

Par où commencer? La grande question.

Où, quand, quoi, comment, combien?

Le bénévolat sous toutes ses formes est une première étape dans laquelle on décide de s’engager envers nous-mêmes et envers les autres par envie de changer les choses et de donner du temps sans attentes. C’est une bonne période pour se questionner :

  • Qu’est-ce qui me touche dans mon quotidien?
  • Quelle cause me tient à coeur? Les enfants, les sans-abri, l’environnement, l’international, les femmes, les personnes âgées, les animaux? Les possibilités sont infinies!  
  • Qu’est-ce que j’aurais envie de voir changer autour de moi?
  • Quel engagement suis-je prête à prendre? ( temps, court/long terme, investissement personnel, impact de l’engagement)

En vous posant ces questions, il sera beaucoup plus facile d’apprendre à vous connaître et de prendre ainsi un engagement réaliste selon votre situation et vos limites. On veut éviter les coups de tête guidés par les émotions . Ne JAMAIS oublier que les personnes vers lesquelles vous prendrez un engagement sont la plupart du temps dans une situation de vulnérabilité.

3. Prends les devants

Ton équipe de travail se demande quoi faire comme activité mensuelle? Pourquoi pas une soirée de team building? Trouvez une activité de bénévolat en groupe. Vous allez très certainement avoir l’une des plus belles soirées que vous n’avez jamais eues et avoir des moments mémorables. Certains employeurs donnent même parfois une compensation à l’OBNL pour les heures travaillées de son équipe. Tes amis et toi allez toujours au même restaurant chaque semaine et dépensez chacun 100 $? Parfois, vous finissez par ne pas vraiment apprécier votre soirée et son côté routinier? Allez acheter des beignes et du café pour vous promener dans votre ville ou allez souper dans un restaurant un peu moins dispendieux et invitez des gens qui ne vivent pas souvent ce genre de moments à passer la soirée avec vous.


Quelques bénévoles du Mouvement Un Muffin à la fois dans les rues de Montréal à l’hiver 2017.
Crédit photo: Émilie Potvin

4.Garde toujours en tête l’essentiel

C’est cool de t’impliquer dans une cause et donner du temps, mais n’oublie jamais l’essentiel : la reconnaissance, l’impact d’un sourire et la considération que tu donnes aux autres chaque jour dans ton quotidien.

Ton muffin que tu viens d’acheter ou ton lunch, offre-le une fois de temps en temps. À cet instant, tu ressentiras quelque chose de fort à l’intérieur de toi et tu n’auras sûrement plus envie de manger ton muffin. À l’ère du  « Je prends soin de moi, je suis ma propre priorité, New Year New Me », on oublie que lorsqu’on prend soin des autres, on prend aussi soin de soi-même et que l’inverse est aussi vrai. Plus on prend soin de nous-mêmes, plus on est en mesure de prendre soin des autres sans s’étouffer.

Sois humble, implique-toi pour des raisons qui t’appartiennent et change le monde à ta façon.

Voici quelques organismes qui me tiennent particulièrement à coeur et qui pourraient vous interpeller selon ce que vous cherchez :

  • ANEB
  • ÉquiLibre
  • Dans la rue
  • Le chaînon
  • Le refuge
  • Mission Bon-Acceuil
  • Les Petits Frères
  • Fondation du Dr Julien
  • SLL Canada
  • Tel-Jeunes
  • Fondation des Auberges du coeur

* Ce texte est basé sur mes expériences et opinions. Il n’est en aucun cas composé de faits établis.

Par Émilie Potvin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de