Menu

Je ne veux pas d’enfants.

Tu préfères ta carrière?

Tu n’aimes pas les enfants?

Ne trouves-tu pas que c’est égoïste?

Tu ne veux pas scrapper ton corps?

Tu n’as pas d’instinct maternel?

Est-ce que t’as peur d’accoucher?

C’est plutôt froid, de faire ce choix, non?

N’as-tu pas peur de le regretter?

C’est juste que tu n’as pas trouvé le bon.

T’inquiètes, t’as le temps de changer d’idée.

Non, je ne veux pas d’enfants.

En tant que femme sans enfants par choix, j’ai entendu tous ces commentaires, et bien d’autres aussi, tous plus intrusifs les uns que les autres. À mes oreilles, ces propos à la curiosité mal placée sous-entendent ceci :

« T’es pas normale. Tu vas à l’encontre de ce qui est attendu d’une femme. »

Il y a quelque chose d’inévitable (ou presque) qui se produit lorsqu’on répond «Non» à la fameuse question « Veux-tu des enfants? » Elle est aussitôt suivie d’un Pourquoi?

Forcément, il faut s’expliquer le phénomène. Il y a sans doute quelque chose qui va de travers. Une femme ne s’accomplit-elle pas totalement dans ce rôle inné qu’est la maternité?

  • Non, pas toutes, dis-je.

La nature l’ayant dotée du pouvoir suprême de donner la vie, pourquoi une femme ferait-elle le choix de ne pas procréer?

Il y a une multitude de raisons qui peuvent motiver ce choix.

Et parfois, il n’y a aucune raison en particulier.

Certaines femmes ne se poseront jamais la question. Elles savent depuis toujours qu’elles veulent des enfants, ou qu’elles n’en veulent pas.

Pour d’autres, ça n’a pas toujours été aussi clair.

Constater qu’on ne souhaite pas être mère peut parfois être brutal et amener plusieurs remises en question.

Quoi qu’il en soit, il s’agit d’un choix très personnel et c’est extrêmement frustrant de sentir qu’on se fait psychanalyser lorsqu’on fait son coming out ou qu’on expose ses doutes face à notre non-désir d’enfants.

J’ai le droit

Heureusement, il y a aussi ces gens qui m’ont simplement dit  « C’est ben correct, t’as le droit » sans me faire sentir qu’il me manquait un morceau de féminité.

Alors si, toi aussi, tu as fait le choix de ne pas être mère, si tu doutes, voici ce que je te dis aujourd’hui :

Tu as le droit.

Tu as le droit d’avoir tes raisons, quelles qu’elles soient.

Et tu as le droit de ne pas te justifier.

Tu as le droit de douter.

Tu as le droit de ne pas douter.

Tu as le droit de changer d’idée dans cinq ans.

Tu as aussi le droit de ne pas changer d’idée.

Tu as le droit d’être une femme à part entière sans être mère.

Tu as le droit d’être respectée dans ton choix et d’être prise au sérieux.

Surtout, souviens-toi que, même sans enfant, tu as le droit d’être fatiguée parfois, et de le dire devant des parents. Ils n’ont pas le monopole de la fatigue. Tu as le droit de refuser de faire des heures supplémentaires, même si tu n’as pas de marmaille à aller chercher à la garderie. Tu as le droit de refuser de garder la p’tite nièce, même si c’est pour avoir du temps pour toi. Tu as le droit d’éprouver des difficultés sans te faire dire « Ça paraît que t’as pas d’enfant. »

Respect

Si vous êtes parents et que ce rôle vous procure un sentiment ultime d’accomplissement, j’en suis bien heureuse pour vous. Mais s’il vous plaît, soyez donc délicat.e.s lorsque vous vous apprêtez à faire des commentaires à une childfree. Parce que, derrière le choix de ne pas avoir d’enfant, il y a peut-être de nombreuses réflexions, des chicanes de couple, des larmes, des doutes…

Rappelez-vous qu’il s’agit d’un choix personnel.

Qu’une femme a aujourd’hui le droit fondamental de décider comment elle entrevoit son avenir.

Qu’une femme peut s’accomplir dans une panoplie d’autres rôles que celui de mère.

Qu’une femme peut très bien ne jamais regretter de ne pas avoir eu d’enfants, tout comme une femme peut regretter d’en avoir eu, d’ailleurs.

Par Sarah B. Delisle

Pour aller plus loin :

Livre : L’envers du landeau, regard extérieur sur la maternité et ses débordements, par Lucie Joubert

Blogue : Femmes sans enfant https://femmesansenfant.com/ par Catherine-Emmanuelle Delisle

Film : L’excellent documentaire Maman? Non Merci! De Magenta Baribeau https://vimeo.com/ondemand/mamannonmerci

Article: Chéri, je regrette le bébé https://urbania.ca/article/cheri-je-regrette-le-bebe/ , par Émilie Folie-Boivin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2018. Tous droits réservés
Une réalisation de