Menu

Les faux adultes

Ces adultes qui se prennent pour des adultes.

J’adore les détester.

Par définition, un adulte serait un humain qui est venu au terme de sa croissance, qui fait preuve d’équilibre, de maturité.

Avoir su que le dictionnaire râlait autant de marde…

Un adulte, ça a constamment besoin qu’on le tienne par la main.

Ça a besoin qu’on lui répète toujours tout parce que ça fait tout l’temps les mêmes gaffes.

Ça s’excuse et ça recommence. Mais où est passé le temps des bonnes vieilles punitions, les copies?

Un adulte, ça s’trouve sérieux quand ça boit un café. Mais ça s’annule quand c’est le lait de sa mère qu’il devrait y avoir dedans.

Un adulte, ça chiale sur son travail, mais c’est pressé de s’y rendre. Ça s’pense plus important que n’importe qui d’autre sur la route parce que oui, un adulte, ça roule au moins à 100 km/h dans une zone de travaux limitée à 50 km/h.

Un adulte, ça rêve de voyager partout dans le monde, mais ça s’perd dans une épicerie.

Un adulte, ça jette ses déchets par terre, mais ça capote quand un chien chie sur son terrain.

Un adulte, ça lit du Marc Levy, mais ça a du mal à comprendre le fameux « Poussez/Tirez », sur la porte, quand ça entre chercher son café au Starbucks.

Un adulte, ça refuse de comprendre pourquoi les compagnies n’envoient plus de factures en version papier à leurs clients, mais ça parle aux arbres en camping.

Un adulte, ça rentre sa chemise dans son pantalon en mangeant sa p’tite menthe du Saint-Hubert. Ça va manger « au restaurant » pis c’est fier de retourner dans son beau gros char en finissant par reculer dans l’cul de quelqu’un dans l’parking.

Un adulte, ça oublie que ça a déjà eu des jobs très peu inspirantes et ça soupire fort à travers ses poils de nez d’adulte quand l’attente est trop longue au Tim Hortons. Surtout, je répète, l’adulte est P-R-E-S-S-É.

L’adulte se trouve crédible lorsqu’il porte des Merrell dans ses pieds alors que ses genoux plient à peine.

Mais avant tout, l’adulte est un enfant pogné dans l’mauvais corps.

Bref… un humain.

Crédit photo de couverture : Marianne Houde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de