Menu

La rentrée : comment succomber à nos envies de changement quand on est écolo et grano

La rentrée arrive et, comme à chaque nouvelle étape de ma vie (2e année universitaire), j’ai des envies de changement insupportables. Je changerais ma garde-robe au complet, mes cheveux, mon maquillage, ma façon de m’alimenter, mes habitudes de vie, ma décoration, bref, TOUTE. Oui, je sais, je suis un peu intense, mais je suis sûre que je ne suis pas la seule! Étant donné que je suis un contraste ambulant, mes valeurs écologiques et ma conscience sociale entrent en conflit avec ma passion pour la nouveauté, la mode et mon budget serré. Voilà donc les trucs qui me permettent de survivre à cette période tout en succombant un peu à mes envies, tout ça sans aller à l’encontre des mes valeurs.

#1. Les cheveux

Les raccourcir, opter pour une frange de côté ou carrée ou encore, arranger ses cheveux différemment en regardant des DIY faciles et rapides, c’est déjà un très bon début! Personnellement, j’ai fait tailler mes pointes fourchues, échangé ma frange carrée pour une une plus subtile sur le côté, coiffé mes cheveux autrement et les ai teints moi-même. Si vous n’êtes pas certaines pour cette étape, dans un salon de coiffure, on peut vous aider à vous retrouver parmi les millions de colorations. Sinon, vous pouvez demander à une amie! Pour ma part, j’ai encouragé une entreprise locale. Je m’en suis sortie avec environ 40$ pour une coupe et de nouveaux produits cruelty free que je pourrai faire remplir chez le coiffeur. Saviez-vous qu’il y a aussi des colorations cruelty free qui n’abîment pas les cheveux? Renseignez-vous!

#2. Le maquillage

Il suffit de fixer ses priorités : ce qu’on veut réutiliser, ce qu’on veut acheter à nouveau et ce qu’on veut fabriquer soi-même, si on a la motivation de le faire. De mon côté, je réutilise mes fards et rouges à lèvres des années précédentes. L’année dernière, chez Sephora, j’ai investi dans de merveilleux rouges à lèvres longue durée nude et cruelty free. J’y achète en moyenne trois mascaras par année à environ 30$. Mes cils étant ce que je maquille le plus souvent, pour moi, il est logique que ce soit ma dépense la plus importante. Sinon, il y a aussi le site Miss A qui offre des produits cruelty free à 1$. Pour le prix, la qualité est excellente!

#3. Les soins du visage

Pour ce qui est des soins pour le visage, je dois malheureusement résister à mes désirs. Malgré l’arrivée de plein de nouveaux produits québécois sur le marché et de nouvelles façons d’exploiter la tendance zéro déchet, j’attends de les terminer AU COMPLET avant d’en acheter de nouveaux. Je priorise encore là ceux qui sont cruelty free, locaux ou fabriqués selon les normes éthiques!

#4. Les vêtements

On ne le dira jamais assez, les articles de seconde main sont nos meilleurs amis. Dépendamment de ce que vous souhaitez, vous pouvez parcourir les friperies à petits prix et trouver plusieurs beaux morceaux usagés, vintage et parfois même neufs en bas de 10$! (https://kapara.life) Si vous misez sur une qualité supérieure et une quantité inférieure, il existe des friperies haut de gamme où vous trouverez des vêtements de seconde main de designers locaux ou encore de grandes marques! (https://www.deuxiemeedition.com). Si vous ne voulez que du neuf, il vous faudra augmenter votre budget ou réduire le nombre de morceaux achetés. Armez-vous de patience, abonnez-vous à l’infolettre de vos boutiques préférées et faites les soldes! Pour ma part, je me prépare un budget d’environ 50$ lorsque l’envie est trop grande et je cours dans une friperie à bas prix. Sinon, tranquillement durant l’année, j’économise un peu pour m’acheter quelques morceaux de meilleure qualité de mes marques préférées!

#5. Petit extra

Mon meilleur truc pour celles qui ne sont pas capables de ne pas succomber à leurs pulsions : faites une liste de ce que vous voulez vraiment et calculez-en le coût par utilisation (cost per wear) pour savoir quel budget allouer à vos envies. Faites l’exercice pour les items que vous utilisez chaque jour : produits pour le visage, pantalons, souliers… Bref, pour ce que vous porterez plus souvent, le budget pourrait être plus élevé. Dans ce cas, acheter des produits de qualité, locaux et éthiques pourrait être un choix logique et durable. D’ailleurs, si l’envie est trop forte d’acheter cette robe qui vous tente teeeeellement, mais que vous porterez une seule soirée et qui coûte trois fois votre budget total, il vaudrait mieux penser à la friperie ou aux soldes. Pour ce t-shirt que vous portez presque toujours, je sais qu’il est tentant d’en acheter un à 5$, mais il est souvent bon pour la poubelle au bout de trois mois. Pour une fois, pourquoi ne pas en acheter un conçu par un designer local qui sera de qualité et qui durera plus longtemps? En plus, vous encouragerez l’économie du coin. Je dis ça comme ça… 😉

Et vous, avez-vous aussi cette soif de changement à la rentrée? Quelle technique utilisez-vous pour mieux la gérer? Êtes-vous capables de concilier vos envies avec vos valeurs écologiques et éthiques?

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2018. Tous droits réservés
Une réalisation de