Menu

Critique album : Choses Sauvages – CHOSES SAUVAGES

Le quintette, nouvellement signé chez le label Audiogram, nous présente son tout premier album éponyme CHOSES SAUVAGES. Grandement attendu pour ma part, j’adore vraiment le style de ce band; c’est quelque chose de rafraîchissant qui fait du bien!

Le groupe débute sa carrière en 2013 avec un EP Late Night et se fait déjà identifier comme un groupe indie-électro-pop à surveiller dans les futures années, selon la page de présentation d’Audiogram. En 2015, ils nous reviennent avec un nouvel EP et un style plus assumé sur le côté low-fi/disco des années 80, Japanese Jazz. Avant toute chose, le band c’est une histoire de chums : Marc-Antoine Barbier (guitare), Félix Bélisle (voix, flûte et basse), Tommy Bélisle (claviers), Philippe Gauthier Boudreau (percussions) et Thierry Malépart (guitare et claviers). C’est probablement pour ça qu’ils ont autant de fun et qu’ils sont capables de nous le transmettre.

Ce que je pense du nouvel album :

Plus tôt cette année, ils ont lancé la chanson Ariane, qui est un contraste parfait avec ce qu’on retrouve sur l’album. Les deux univers se côtoient incroyablement bien selon-moi, un côté un peu plus dark et introspectif, mais aussi qui te donne envie de bouger comme jamais.

Le nouvel album éponyme de Choses Sauvages, nous présente des pièces en complémentarité avec la suivante; traversant les ambiances. La pièce Ariane, par exemple, apporte une atmosphère plus lourde et totalement nostalgique parfois même très dramatique. C’est un changement qui unifie l’album, le rendant ainsi très agréable aux oreilles. Dans le cas des pièces Superstitions et La valse des trottoirs, on y ressent bien le style très vibrant qui définit Choses Sauvages.

En somme, je dirais que c’est un album très bien exécuté et qui est à la hauteur de nos attentes. Les mélodies sont efficaces, le rythme est funk/indie à souhait et la voix parfois sensuel/intense de Félix Bélisle sont des éléments qui rendent Choses Sauvages si unique. Le groupe restera certainement très surveillé sur la scène québécoise. Mention spéciale au côté très esthétique du band, tout est super beau!

À la fois groovy et mélancolique, c’est l’album québécois qu’il te faut absolument découvrir. Le band sera aussi en spectacle un peu partout dans la province, reste à l’affût!

Source photo de couverture : Audiogram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2018. Tous droits réservés
Une réalisation de