Menu

Guide de survie du portefeuille contre la mode automnale

« C’est pas ma faute, c’est trop beau! »

« C’était en rabais! J’ai fuuuuull économisé! »

Chaque année, je me fais pogner. Pis toi aussi, je suis sûre!

Sauf que, ces phrases-là, on se les répète juste pour essayer de se déculpabiliser. Ça marche-tu vraiment? Pas sûre.

Eh oui! As-tu deviné de quoi je te parle? Avec la rentrée viennent les factures – nouveaux carnets de notes, livres, recueils, crayons, sac à dos, paiement de session (ouch!) –, mais aussi… la mode automnale.

Si t’es comme moi, tu juges, toi aussi, que c’est beaucoup trop facile de se créer un manque, un besoin, quand on marche dans la rue et qu’on doit affronter toutes ces vitrines alléchantes qui se décorent des mêmes couleurs que les feuilles des arbres. On se pâme donc devant les Forever XXI, H&M, American Eagle et autres boutiques aux collections toutes plus attrayantes les unes que les autres et, avec notre petite flamme compulsive, on tue notre porte-monnaie, notre compte en banque ainsi que toutes nos économies, pour des vêtements qu’on ne reportera même pas l’année suivante parce qu’on les aura remplacés – déjà! – par la collection 2.0 de la même affaire.

Si t’es comme moi, t’es un peu tannée que tous tes fonds mangent le plus gros coup de leur vie, à chaque rentrée. Alors, voilà! Je te propose une liste de quelques trucs qui t’aideront à économiser davantage ou à faire des choix plus judicieux et qui t’éviteront peut-être de te ruiner le portefeuille, à grands coups de garde-robe neuve, cet automne.

#1. Désabonne-toi de l’infolettre de ta boutique préf’

Tout d’abord! Et parce que c’est jamais facile de se retenir de cliquer sur l’annonce full tentante d’un « 30% de rabais sur TOUT en boutique! – quelques exceptions s’appliquent. » Non, jamais, jamais facile!

#2. Ne te soumets surtout pas à la tentation

Crois-moi, la petite voix qui te dit : « je vais juste jeter un œil pour voir ce qu’il y a de neuf! » est une très, très mauvaise influence. Ton lèche-vitrine sera contre-productif et, surtout, ça ne fonctionnera pas pantoute! Tu risques même de te retrouver devant l’entrée de ton bloc avec quelques sacs… sans pouvoir feindre l’incompréhension.

#3. Laisse-toi surprendre

Chaque fois que tu passes à un poil ben doux d’acheter un brand new morceau, regarde le prix et remets l’article sur son support. Une fois chez toi, vire le montant non dépensé dans ton compte épargne. D’un, tu verras combien tu aurais consommé au bout d’un certain temps – pour des trucs auxquels tu ne penses probablement même plus! – et, de deux, tu seras bien fière d’économiser tes sous pour des projets plus fous qu’un magasinage automnal.

#4. Demande-toi si tu en as vraiment besoin

Assieds-toi et, en pensant à ta commode dont les tiroirs ne ferment pratiquement plus ainsi qu’à la disparition inexplicable de la quantité phénoménale de supports qui ornaient ton pôle de garde-robe maintenant complètement dissimulée… pose-toi la question : « ai-je vraiment besoin de ce cardigan siiiiiiii doux? » Souvent, c’est la question qui m’assaille quand je fais du « repérage ». Et, c’est aussi la question qui me fait reposer l’article sur son présentoir,  90% du temps.

#5. Apprends à n’acheter que le nécessaire

Ma règle d’or, c’est de dépenser seulement en cas d’absolues nécessités, dans le genre : mes pantalons se sont déchirés au début de ma journée de travail. Mais la règle d’or qui passe au-dessus de celle-là : essaie pas de te convaincre que ton achat éventuel est une nécessité. Pis surtout, déchire pas tes pantalons par exprès en te disant que ça en deviendra une. C’est pas fair.

#6. En cas de doute, s’abstenir

T’as de la misère à te souvenir si tu as quelque chose qui ressemble à cette veste de jeans que tu croises chaque jour sur ton chemin pour l’école et que tu trouves tellement, mais tellement belle? Peut-être que c’est un bon indice pour éviter d’en faire l’acquisition.

#7. Faire du neuf avec du vieux

T’as tellement de vêtements que t’as pas portés depuis belle lurette! Pourquoi pas leur redonner un p’tit coup de neuf? Sors tes vieilles affaires pis agence-les avec tes morceaux les plus récents. Pis, si t’es pas pire en couture, tu peux même aller plus loin et créer des styles complètement inédits!

#8. C’est avec des cennes qu’on fait des piastres

Parce que c’est tellement facile de se dire : « Oh! c’est juste dix dollars! ». Sauf qu’au bout du mois, ton dix se sera transformé en vingt, en cinquante, peut-être même en cent, et c’est là que tu triperas moins.

#9. Fais un pacte avec toi-même

Un dernier truc qui a fonctionné pour moi et qui peut être un bon départ : donne-toi le défi de n’acheter aucun vêtement pendant un mois. Tu verras, peut-être y prendras-tu goût et que le mois s’étirera et deviendra deux ou trois. Et, si tu veux t’encourager, parles-en autour, peut-être qu’une amie embarquera dans ce p’tit trip avec toi!

#10. Traîne plus souvent dans les friperies

Ça, c’est le truc si jamais tu veux vraiment continuer de renouveler ta garde-robe parce que, le linge, t’aimes – trop – ça. Pis je te comprends. Tu t’en fous d’avoir des tiroirs trop pleins et des remarques du genre : « t’as encore acheté quelque chose? ». Ben oui! Mais à petit, petit prix. Je sais que beaucoup de gens aiment ça, les affaires intactes et que beaucoup tripent pas tant à farfouiller parmi des vieilleries. Sauf que, des fois, on peut être très surpris de ce qu’on peut trouver dans les sous-sols d’église et les vestiaires économiques. Pis après une bonne brassée dans notre propre savon à lessive, c’est comme si elles étaient neuves, neuves, neuves, nos trouvailles!

Bonnes économies, gang!

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2018. Tous droits réservés
Une réalisation de