Menu

Majeure et vaccinée : je suis prête à voter

J’ai 22 ans. Ça veut dire que je fais partie de la tranche électorale nommée « les jeunes », qui comprend les personnes entre 18 et 39 ans. Ça doit faire plaisir aux gens qui approchent de la quarantaine de se faire appeler « les jeunes » par les partis politiques… ou pas.

En effet, les jeunes sont la tranche d’âge de l’électorat qui votent le moins. Moins de la moitié des personnes entre 18 et 34 ans ont voté aux dernières élections provinciales (Directeur général des élections du Québec, 2014). Mais cette année, pour la première fois depuis un bon bout, les jeunes ont le même poids électoral que chacune des deux autres tranches d’âges (40-59 et 60+). Avant, le poids électoral était surtout entre les mains de la génération des baby boomers.

Malgré ce nouveau pouvoir électoral qu’ont les jeunes, on ne se sent pas vraiment concerné.e.s par les enjeux électoraux depuis le début de la campagne. Pourquoi?

Ben il y a ce cercle vicieux du groupe qui ne vote pas. Moins on vote, moins les partis essaient de gagner notre vote en faisant des promesses qui nous concernent. C’est poche, la game politique, mais ç’a du sens : les partis investissent de l’énergie auprès des gens qui vont voter.

Autre raison ben pratico-pratique pourquoi les jeunes votent moins : les jeunes vivent une plus grande instabilité de logement. C’est logique, on n’a pas les moyens de s’acheter quelque chose, donc on est en résidence, en chambre ou en appartement.

Bref, on change souvent d’adresse. Qui dit changement d’adresse dit « effort requis pour changer de circonscription pour voter ». Pis là, déjà qu’on se sent pas concerné.e.s par le discours des partis politiques, penses-tu qu’on va faire des efforts pour être sur la liste électorale de notre comté temporaire d’ici juillet prochain ?

C’est là que le gouvernement se soucie de nous. J’ai cherché de fond en comble pour trouver cette information, alors note-là quelque part pis répand la bonne nouvelle.

Quand on étudie dans un établissement d’enseignement post-secondaire, on peut se présenter à l’école les 21, 25, 26 et 27 septembre pour voter par anticipation. Pas besoin de prévenir d’avance qui que ce soit. Tout ce qu’on a à faire, c’est prendre une preuve d’identité avec adresse (permis de conduire ou bail) et notre carte étudiante et nous présenter au comptoir d’élections à l’école. On peut voter pour le comté de nos parents ou dans le comté de notre école, selon ce qu’on veut et l’adresse sur notre pièce d’identité. Facile comme bonjour, entre deux cours, on va exercer notre droit et assurer notre devoir : voter.

Pis mettons que tu te sens un peu obligé.e de voter, mais que ça te tente pas de te taper des pages et des pages internet de promesses électorales, ben voici les promesses de chaque parti qui concernent particulièrement les jeunes, en date du 14 septembre (on est en mi-campagne, ça peut encore changer) :

  • Parti libéral du Québec (PLQ) : Gratuité du transport en commun pour les personnes étudiant à temps plein, création du REM (transport en commun Montréal) et de la Politique en mobilité durable du transport.
  • Parti québécois (PQ) : Gratuité scolaire pour les personnes moins nanties, obliger les personnes fréquentant des cégeps anglophones à suivre une session complète dans un cégep francophone, création du Grand débloquage (transport en commun Montréal)
  • Coalition avenir Québec (CAQ) : Pas d’augmentation des frais de scolarité au-dessus de l’inflation, création du REM bonifié (transport en commun de la rive-nord à la rive-sud de Montréal).
  • Québec solidaire (QS) : Gratuité scolaire pour tout le monde, réduction de 50 % des frais de transport en commun et création du GME (transport en commun Montréal), investissement en recherche et en enseignement, salaire minimum à 15 $/h.

Si tu veux en savoir plus, voici comment te tenir au courant de façon ben ben simple.

Suis la chaîne youtube Rad et abonne-toi à leurs capsules quotidiennes. Les vidéos sont super accessibles.

Abonne-toi à l’infolettre du Devoir, qui t’envoie un courriel quotidien pour te résumer l’essentiel de ce qui s’est passé dans la journée pour les élections.

Si tu veux savoir rapidement la position d’un parti sur un enjeu spécifique, utilise la plateforme qui imite Facebook Messenger pour poser des questions aux chefs des quatre partis principaux.

Et si tu veux plus d’articles de la Fabrique Crépue sur les élections, en voici quelques-uns :

Les élections 2018 : pour bien commencer

Politique : voter au-delà des apparences

L’amour en politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre