Menu

Rentrée littéraire 2018

J’ai toujours aimé les rentrées. Les nouveaux cahiers, les nouveaux crayons, l’odeur des livres, l’annonce de l’automne, les doudous, les chocolats chauds… Pour accompagner tout ça, je te propose quelques titres que j’ai moi-même ajoutés dans ma PAL (Pile de livres À Lire).

Les policiers

Radio-Vérité (Jean-Jacques Pelletier)

Radio-Vérité, c’est « la chaîne qui dit la vraie vérité au vrai monde ». Publié chez Alire, Radio-Vérité raconte l’enlèvement d’un animateur radio controversé. En échange de sa liberté, les ravisseurs exigent la fermeture de la station. Un thriller sur fond de liberté d’expression.

Macbeth (Jo NesbØ)

L’auteur norvégien nous offre une version contemporaine du classique de Shakespeare (je sais, c’est ambitieux). Les jeux de pouvoir, les histoires de trahison et de vengeance prendront place non pas dans l’Écosse médiévale, mais dans une ville où un policier, l’inspecteur Macbeth, sombre dans la folie.

Les premiers romans

Une affection rare (Catherine Lemieux)

Sur le site web de l’éditeur (Groupe Nota Bene), on peut lire que le livre se situe « entre la véhémence d’un Thomas Bernhard et la langueur émotive d’une Marguerite Duras ». Si tu ne connais pas Marguerite Duras, sache que : on l’aime! À Québec, au début des années 2000, deux adolescentes développent une amitié fusionnelle, avec toute la passion propre à l’adolescence.

Le malheur du bas (Inès Bayard)

Inès Bayard, jeune auteure de 26 ans, publie son premier roman chez Albin Michel. Le 7 septembre dernier, l’Académie Goncourt a annoncé la première sélection des prix Goncourt 2018, et Le malheur du bas en fait partie. Tsé, tant qu’à publier un premier roman… #talent. Le malheur du bas, c’est Marie qui, après avoir été violée par son patron, décide de n’en parler à personne. Lorsqu’elle apprend qu’elle est enceinte, elle glisse tranquillement dans une spirale infernale.

Pour se faire du bien

Grandir en humanité (Jean Proulx)

Juste parce que le 21e siècle manque de doux et parce qu’on devrait toujours aspirer à devenir de meilleures personnes.

Respire : un souffle profond peut tout changer (Nicole Bordeleau)

La réputation de Nicole Bordeleau n’est plus à faire. Avec son dernier livre, elle nous rappelle l’importance de juste respirer.

Madame Pylinska et le secret de Chopin (Eric-Emmanuel Schmitt)

J’ai triché. Ce livre-là a été publié en avril dernier. Mais… va juste lire du Eric-Emmanuel Schmitt. C’est doux pis ça fait du bien pis tu le mérites.

Pour réfléchir

La stratégie de l’émotion (Anne Cécile Robert)

« La province de Québec n’a pas d’opinions, elle n’a que des émotions ». Wilfrid Laurier peut se consoler : ce ne sont pas uniquement les Québécois qui se laissent guider par leurs émotions, et certaines personnes l’ont très bien compris. L’espace social et politique nous inonde d’émotions, vraies ou fausses, pour tenter de nous contrôler et/ou de nous abrutir. Si tu es un peu parano, cette lecture est à éviter.

21 leçons pour le XXIe siècle (Yval Noah Harari)

Sapiens et Homo Deus, du même auteur, font déjà partie de ma liste. Cet automne, 21e leçons pour le XXIe siècle vient s’y ajouter. Dans ce nouvel opus, Harari nous propose une réflexion sur les enjeux et les défis du monde contemporain.

Lectures féministes

Les femmes et le pouvoir : un manifeste (Mary Beard)

Mary Beard, enseignante à Cambridge, plonge dans les textes antiques et démontre comment la misogynie a pris racine dans la culture occidentale.

La déferlante #moiaussi : quand la honte change de camp (Brigitte Paquette)

Il y a presque un an, le hashtag moiaussi a profondément ébranlé les réseaux sociaux en permettant à des milliers de femmes et d’hommes de partager leur histoire de violence sexuelle. L’auteure tente de comprendre quelles transformations ce mouvement a initiées.

Bonus

Bonne retraite, Jocelyne (Fabien Cloutier)

La pièce de théâtre de Fabien Cloutier sera en librairie dès le 25 septembre prochain. La pièce sera également présentée à La Licorne, à Montréal, du 9 octobre au 17 novembre 2018, et au Trident, à Québec, du 15 janvier 9 février 2019.

En cas d’urgence (ou pas), n’hésite pas à demander conseil aux libraires lors de ta prochaine visite à la librairie du coin. Bonne lecture et bon chocolat chaud!

Couverture par Florencia Viadana sur Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de