Menu

Rester fidèle à ses valeurs… du moment

21 août. Je suis un brin nostalgique de mes vacances d’été, mais heureuse de retrouver mes collègues. J’arrive donc à l’école primaire où je travaille pour cette première journée de retour au boulot. Les vieux de la vieille se saluent à grands coups d’inside jokes. Tout le monde parle en même temps, rigole. Les nouvelles éducatrices, timides mais souriantes, se présentent aux ancien.ne.s, hésitantes à s’interposer dans des discussions qui semblent ne jamais s’être interrompues depuis le mois de juin.

Notre supérieure nous invite à prendre place autour de la table de réunion (c’est-à-dire un amas de tables et de pupitres aux hauteurs inégales, entouré de chaises colorées souvent trop étroites pour nos grosses fesses d’adultes). Nous avons une rentrée scolaire à planifier et nous voulons être prêt.e.s lorsque les corridors seront pris d’assaut par une colonie d’enfants au sac à dos trop plein.

Après les présentations (formelles cette fois-ci), notre patronne remet à chacun.e un document broché. Je l’examine d’un œil distrait pendant qu’elle nous explique en quoi consiste la prochaine étape :

« Sur ces feuilles figure une liste de mots désignant des valeurs. Il s’agit bien sûr d’une liste non exhaustive. Repérez celles qui sont les plus importantes à vos yeux. Écrivez cinq valeurs prioritaires pour vous en milieu de travail et dix dans votre vie personnelle. Nous ferons ensuite un retour ensemble afin de déterminer les valeurs qui guideront notre équipe cette année » Elle prend également soin de nous rappeler qu’il s’agit ici d’un sujet très personnel et que les valeurs de chacun.e n’ont pas à être discutées ou remises en question.

Discipliné.e.s, nous entrons donc dans notre bulle, faisant preuve d’une concentration exemplaire qu’on aurait cru impossible quelques minutes plus tôt.

De surprenantes révélations

C’est drôle, mais je crois bien que c’est la première fois qu’on me demande de nommer mes valeurs. Me suis-je déjà simplement arrêtée pour y réfléchir?

Quelles sont les valeurs les plus importantes pour moi? Deux me viennent à l’esprit instantanément : la liberté et l’ouverture d’esprit (cette dernière ne figure d’ailleurs pas dans le document). Je les note dans la colonne « personnelle ». Mais les autres?

Je parcours la liste des yeux et surligne au fur et à mesure celles qui m’allument une petite étincelle à l’intérieur. Parfois, elles réveillent même un souvenir précis. Ce n’est pas étonnant, puisque de vives émotions découlent des situations qui viennent ébranler nos valeurs. Ce qui me surprend, toutefois, c’est qu’avant de faire cet exercice, je ne savais pas à quel point certaines d’entre elles étaient significatives pour moi.

Je les note donc, dans une colonne ou dans l’autre.

Curieusement, je constate que les valeurs qui figurent dans la colonne « personnelle » ne se retrouvent pas d’emblée dans la colonne « professionnelle ». Pourquoi?

Je réfléchis à la façon dont ces valeurs m’influencent au quotidien.

De quelles manières dirigent-elles mes décisions et mes actions?

Si j’avais fait cet exercice cinq ans plus tôt, est-ce que j’aurais nommé les mêmes valeurs que maintenant? Définitivement, non. C’est curieux. Pourquoi mes valeurs ont changé? Doivent-elles changer?

Être fidèle à ses valeurs

On dit souvent qu’il est important de rester fidèle à ses valeurs. Mais je crois que celles-ci évoluent et peuvent même changer drastiquement parfois, selon les expériences que nous vivons.

Avez-vous déjà été surpris.e par une émotion ou une réaction de votre part (ou une absence de), et vous dire : « Tiens, je n’aurais jamais cru que telle situation me ferait cet effet-là. » Nous croyons qu’une situation X provoquera chez nous une réaction Y et finalement, ce n’est pas ce qui se produit. C’est dans ce genre d’instant qu’on découvre qu’une valeur que l’on croyait dominante dans notre vie ne l’est peut-être plus autant, ou inversement.

Plus l’exercice avançait, plus je m’enfonçais dans mes réflexions. Il me semble que j’aurais pris l’après-midi au complet pour réfléchir à la question, mais ce n’était évidemment pas possible dans les circonstances. Ainsi donc, après dix minutes de cogitation, on a tous nommé à tour de rôle les cinq valeurs qui nous importaient le plus sur le plan professionnel afin de déterminer celles qui feront de nous une équipe de travail soudée et cohérente. Mais je me promettais de continuer mes réflexions plus tard.

Celles-ci m’ont menée à la conclusion suivante : je crois que le fait de bien connaître nos valeurs nous permet d’identifier avec maturité ce qui nous dérange dans une situation donnée. Elles permettent d’expliquer nos émotions et nos réactions lorsqu’on se donne la peine d’en explorer le sens.

Dois-je rester fidèle à mes valeurs? Oui, tant que celles-ci auront du sens pour moi. Mais refuser de les voir changer, c’est m’empêcher d’évoluer en tant que personne. Je pense que d’accueillir avec ouverture des valeurs nouvelles, c’est une promesse de fraîcheur, de renouveau et d’expériences enrichissantes.

Accepter de voir ses valeurs évoluer ainsi est peut-être finalement la plus belle preuve d’épanouissement, non?

Par Sarah B. Delisle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre