Menu

Et toi, ta résolution 2018, tient-elle toujours?

Drôle de temps pour parler de résolutions! Au moment où j’écris ces lignes, nous sommes fin août, dans une énième canicule dégoulinante cet été. Les vacances sont passées et avec le retour au travail bien reposée, je me suis sentie l’envie de faire un petit bilan de ma résolution 2018 jusqu’à maintenant. Tu pourrais faire pareil! Il reste quatre mois avant la fin de l’année et le bilan final de 2018. Attache ta ceinture, tes bretelles, mets ton casque et tes pads de genoux et fonce dans les quatre mois qui viennent avec toute ta bonne volonté pour arriver au bout et défoncer l’année en grand!

En 2017, ma résolution était d’être reconnaissante tous les jours. J’ai simplement mis un pot sur ma table de chevet, une pile de petits papiers et un crayon et, avant de me coucher, j’écrivais une courte phrase à propos de ma journée : je suis contente de… je suis reconnaissante de… je suis chanceuse de… Des jours, c’était évident, d’autres moins. C’était souvent banal, mais ô combien apaisant! Le 31 décembre, j’ai vidé mon pot et j’ai relu tous mes papiers, en ordre chronologique. Et devine ce qu’était mon petit message du 31 décembre… « Je suis contente d’avoir tenu une résolution pour la 1re fois de ma vie! »

résolution année
Crédit photo : Isabelle Daigle

En 2018, fière de mon accomplissement de 2017 et confiante que j’étais maintenant capable de tenir une résolution, j’ai décidé de m’attaquer à celle que j’ai maintes fois essayé de tenir, sans succès : me lever le matin. Ça a l’air simple, mais ça ne l’est pas. Imagine une baleine échouée que toutes les grues des chantiers de Montréal (y’en a une gang) essaieraient de lever en même temps sans y arriver. C’est moi, dans mon lit, TOUS LES MATINS! Au fil des années, j’ai essayé le cadran loin du lit, les alarmes agressantes, les alarmes douces, l’application SpinMe qui t’oblige à te lever, toucher ton écran en des endroits précis et tourner sur toi-même deux fois avant d’arrêter l’alarme, j’ai collé une affiche « DEBOUT » au plafond au-dessus de mon lit… Rien. Nada. Cette année, j’ai mis un calendrier sur ma table de chevet et je fais un X les matins où je traîne au lit. C’est pas parfait, mais c’est visuel et ça me permet de constater quand je me laisse aller… Je peux d’ailleurs dire en un simple coup d’œil que mon meilleur mois a été février, à l’exception d’août qui est sur la coche avec la résurrection de ma résolution, les pires, juin et juillet, et que le mois de mars est clairement à oublier à cause du changement d’heure qui te scrappe une horloge biologique en 60 petites minutes!

Tout ça pour dire que j’ai quelques trucs sans prétention à te donner pour faire revivre ta résolution si tu avais abandonné le projet comme moi avant les vacances.

  • Avais-tu un objectif clair? Avais-tu une « méthode de travail » pour y arriver? Si tu es du type concret, ça t’aidera certainement. Tu voulais perdre du poids. Combien de livres? En suivant un régime ou en faisant de l’exercice, ou les deux?
  • Prends le temps d’être fier(fière) de tes avancées, si petites soient-elles. Ta résolution était d’arrêter de fumer : tu as 365 jours pour y arriver. Si tu as constaté que, de mois en mois, ta cartouche de cigarettes durait deux semaines plutôt que dix jours, t’as de quoi être fier(fière). Bon, je sais qu’on dit « carton de cigarettes » en bon québécois, mais c’est un anglicisme. Faut bien que je balance mes « pads » et « scrappe » un moment donné!
  • Décompose ta résolution en plusieurs étapes. Baby steps, comme on dit! Tu veux te lever efficacement le matin : couche-toi plus tôt le soir et désabonne-toi de Netflix, fais-toi une routine plaisante le matin, mets ton alarme à une heure qui ne te permettra pas de snoozer, laisse ton cellulaire en dehors de ta chambre, lève-toi quand ton conjoint ou ta conjointe se lève au lieu de faire l’étoile, adopte un coq, etc. Ça a l’air de 22 résolutions différentes, mais ce sont en fait des sous-résolutions ayant pour seul objectif de t’aider à tenir LA résolution.
  • Laisse faire l’autoflagellation quand tu sautes une journée. Tu as le droit de manger un morceau de gâteau lors d’une fête, même si tu es au régime. Tu as le droit de paresser au lit le dimanche matin, même si tu souhaites être proactif(ve) le matin. Tu as le droit de sauter une journée de jogging, même si tu t’entraînes pour un marathon.
  • Recherche le positif dans toutes les situations. Ta résolution était de perdre x livres, tu n’en as pas perdues cette semaine, mais tu arrives à marcher 5 km alors que tu n’y étais pas arrivé(e) avant. Ta résolution était de lire un livre par mois, mais le dernier en a pris deux, parce qu’il n’était pas écrit dans ta langue maternelle. Bravo!

Ce n’est pas facile de tenir une résolution : il faut changer une habitude, instaurer une nouvelle dynamique ou « prendre le temps » alors qu’on manque toujours de temps. Cela dit, quand on atteint un objectif, on est fier(fière) de soi, on a le sentiment du devoir accompli, on a envie de continuer. Trouve les petits trucs qui fonctionnent pour toi, mets-les en pratique et constate le changement.

Il reste un tiers à l’année 2018. Avec un peu d’efforts et de motivation, tu arriveras au 31 décembre avec la fierté et le sourire d’un ado fraîchement dépucelé : t’as tenu ta résolution!!!

Par Isabelle Daigle

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de