Menu

La vie après l’été

L’été, c’est plaisant parce que ça a plein de bons côtés : il fait chaud, la vitamine D nous trouve facilement, c’est les vacances, tout le monde veut sortir s’amuser. Mais ça a aussi ses points faibles : il fait chauuuuud, on n’a pu de routine, pis tout le monde veut TOUT LE TEMPS sortir.

Personnellement, l’été, je l’aime d’amour, mais c’est un peu comme l’amie party animal que t’avais à 18 ans. C’est comme un gros jus concentré de plaisir qui t’assèche le bien-être. À moment donné, ton corps a besoin de discipline et de douceur, et tu retombes dans les bras de maman l’Automne.

L’été, il fait chaud, c’est humide pis c’est fatigant. J’ai beau boire 10 verres d’eau, c’est comme si je les suais avant même qu’ils m’hydratent. Je mange un repas et demi par jour parce que je trouve ça lourd de cuisiner à cette température-là, de manger à cette température-là et surtout de digérer à cette température-là. Je me sens jamais confortable dans mon linge parce que mes shorts sont soit trop courtes, soit trop serrées ; les tissus de mes chandails sont jamais assez légers dehors mais si j’ai l’audace d’entrer dans un centre d’achats, j’attrape un rhume. L’été, je dors jamais. Si c’est pas parce que la condensation me pleut dans le front, c’est parce je suis sur une terrasse à profiter du seul moment de la journée qui soit tolérable. Et c’est pas la saison des rapprochements sous les draps.

L’automne, c’est bien, c’est pas trop froid ni trop chaud. J’ai jamais les lèvres sèches parce qu’il y a tellement de nouveaux thés à goûter. Les meilleurs légumes sortent de terre, le four réchauffe l’appartement et les plats sont tellement goûteux. Je prends au moins 5 kilos de santé et mon teint glow grâce à l’abondance de nutriments. L’automne, tous mes vêtements sont mous, même quand ils en ont pas l’air. Pis à la maison, c’est la saison des burritos de jetées. L’automne, mon cycle de sommeil est constant parce que je veux être en forme pour mes cours du lendemain. Les terrasses se vident tranquillement et les gens rentrent chez eux. Aussi, la température est fraîche et mon édredon attend toute la journée pour pouvoir réchauffer mes petits pieds froids. Mon copain aussi a attendu toute la journée pour pouvoir me réchauffer et pour qu’on puisse dormir collés, au chaud, dans notre cocon d’amour.

On dit toujours que l’été c’est la santé, mais vraiment, c’est l’automne qui me fait sentir en vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de