Menu

Une routine beauté au naturel

Avec l’urgence d’agir face au réchauffement climatique qui s’accentue, on doit se questionner davantage sur nos choix de consommation. D’ailleurs, on doit commencer à revoir nos habitudes quotidiennes en optant pour des produits plus écologiques et en diminuant notre production de déchets. Autant que possible, on doit diriger nos actions vers une consommation, voire une économie, plus verte, saine et durable. Et quand je dis autant que possible, c’est parce que je crois qu’il faut tenir compte des contraintes de chacun et qu’il faut savoir choisir nos combats.

Il y a quelques mois, j’ai entamé mon nouveau combat tant pour l’environnement que pour ma santé, soit celui de rendre ma « routine beauté » plus naturelle. J’ai donc commencé à éliminer les produits chimiques qui entrent en contact avec ma peau au quotidien. Parce que si je n’ose pas le manger, je ne devrais pas le mettre sur mes pores de peau.

J’ai commencé par m’acheter un déodorant 100 % naturel et sans aluminium, puis j’ai échangé mon shampooing traditionnel contre un en barre. Récemment, je me suis mise aux huiles végétales et essentielles pour remplacer à la fois mes produits pour cheveux, mon démaquillant et ma crème de visage. Et aujourd’hui, c’est de ce combat-là en particulier que j’aimerais vous parler. Ce combat qui me fascine à la fois par sa simplicité et sa complexité, mais surtout par ses bienfaits indéniables.

Alors, aujourd’hui, je vous informe au mieux de ma connaissance et de mon expérience, puis je vous lance le défi d’intégrer les huiles végétales et essentielles à votre routine de beauté quotidienne. De toute façon, ça ne peut pas vraiment faire de mal.

Commençons par les huiles végétales. Elles ont une multitude de propriétés et d’applications cosmétiques, en plus d’être très faciles à utiliser. Pour en nommer quelques-unes, on peut utiliser l’huile d’amande douce comme démaquillant, l’huile d’argan comme hydratant pour la peau et les cheveux, l’huile de rose musquée comme anti-âge tonifiant et l’huile de jojoba comme protection pour tous types de peau. Il s’agit simplement de cibler celles qui répondent le mieux à nos besoins et à nos préférences, de les mélanger à notre guise et voilà, notre crème maison est née!

Personnellement, j’ai une peau très sèche et j’ai besoin d’un maximum d’hydratation, alors j’opte pour un mélange entre l’huile d’argan et l’huile de rose musquée pour remplacer ma crème de visage. Riche en vitamines et en antioxydants, l’huile d’argan est réparatrice, protectrice et hydratante. Connue pour sa teneur en oméga 3, l’huile de rose musquée est régénératrice et tonique, parfaite pour prévenir le vieillissement. Comme ces huiles pénètrent bien et rapidement dans la peau, je peux les appliquer autant le matin que le soir.

Lorsque je me démaquille, j’opte pour l’huile d’amande douce que je rince ensuite avec un hydrolat de rose de damas. Un hydrolat consiste en une eau végétale, c’est-à-dire une dilution de l’huile essentielle avec de l’eau. Ainsi, l’hydrolat présente les propriétés de l’huile essentielle, mais avec une concentration plus faible. Celui de rose de damas est idéal pour apaiser et raffermir les peaux sensibles tout en laissant une délicate odeur de rose.

Concernant les huiles essentielles, je ne m’y connais pas encore suffisamment pour vous donner des conseils d’application puisqu’elles doivent être dosées adéquatement. Vu leur concentration élevée, il faut bien s’informer avant de consommer une huile essentielle par voie externe autant qu’interne. Cela dit, les huiles essentielles peuvent facilement être diluées dans des huiles végétales pour répondre à différents besoins. D’ailleurs, il existe une grande variété de combinaisons et de recettes pour traiter des problèmes cutanés tels que l’eczéma, l’acné et la couperose.

Lorsque vient le temps d’acheter une huile essentielle ou végétale, il est bien important de s’assurer qu’elle est pressée à froid et qu’elle est biologique, ce qui sera synonyme de qualité. On peut rapidement trouver ces informations sur l’étiquette. Je vous recommande notamment la marque québécoise Aliksir, qui offre des produits naturels, abordables et de qualité certifiés bio.

La beauté dans tout ça, c’est qu’on peut enfin dire adieu à nos fameux pots de crème à 50 $ qui contiennent une tonne d’ingrédients inconnus et chimiques. Avec les huiles végétales et essentielles, on peut se concocter une crème maison adaptée à nos besoins et les résultats sont tout aussi concluants. Grâce à son caractère huileux, la crème maison ne nécessite pas d’être appliquée en grande quantité, donc elle dure bien plus longtemps que son équivalent synthétique. Enfin, il s’agit évidemment d’une option plus économique, écologique et sécuritaire que les crèmes de soins en pharmacie.

Parce qu’il faut toujours se poser la question suivante : est-ce que je mangerais ma crème de soins actuelle?

Source photo de couverture : Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2018. Tous droits réservés
Une réalisation de