Menu

La fragilité du souvenir

Une légère brise, le soleil se couche, ça sent l’octobre.

J’ai les yeux qui ferment.

Les images reviennent.

Les bruits s’entendent.

Je me suis souvenue.

Des fragments de secondes qui font rebattre mon cœur.

Je les tiens au bout des yeux, pour ne jamais qu’ils ne m’échappent.

Des nuages flottant autour.

Une odeur les fait revivre.

Les couleurs me ramènent.

La seule richesse qu’une âme ne possédera jamais.

La puissance d’un souvenir.

Ressenti de l’intérieur.

Un pincement de cœur.

Un pincement de corps.

Retombée en amour.

Retombée en peine.

Se souvenir de ce que seul toi en es capable.

Se souvenir de ce que seuls tes yeux ont vus.

Des paroles me parviennent à l’oreille. Lourdement, le froissement de deux lèvres.

À peine perceptibles, m’envoûtent dans un relent de sentiments.

L’éclat d’une seconde du passé.

Qui se mélange au présent.

Comme un rêve, des parcelles de couleurs.

Sans but précis.

Un instant de bonheur revient.

Un éclairci.

Et tout repart comme jamais venu.

La fragilité de la mémoire qui s’effrite de jour en jour.

Des histoires racontées, des soirées allongées.

Des soupirs.

L’instant du sourire. À jamais.

Tenir la mémoire qui jaunit entre ses mains.

Se rappeler de la musique du soleil qui brûlait les joues.

Le cœur battant et heureux.

Les vagues de souvenirs qui s’achèvent en mourant sur la grève.

La seule perception de soi-même du passé.

Le tourbillon entremêlé de fiction et de réalité.

Le présent et le passé tourbillonnent.

Chaque souvenir qui éclot par magie.

Comme un film qui recommence.

Les paroles ne vaudront jamais ces moments perdus.

Comme le soleil qui naît dans la forêt.

La lumière d’une mémoire.

À peine perceptible à l’autre.

Je les garde fermés, pour ne jamais qu’ils s’envolent.

Pour que toujours l’odeur me fasse rêver.

Que ces souvenirs me bordent et me reviennent comme la lune qui pousse le soleil.

Source photo de couverture

CRÉDIT : Tim Stagge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Une réalisation de