Menu

Mon sosie a 2000 ans : une expo réussie

À l’ère populaire des égoportraits, le Musée de la civilisation de Québec voit juste en présentant une exposition mettant en vedette des gens du public et des statues d’il y a 2000 ans. Pour ses 30 ans, le MCQ prouve qu’il est possible d’allier l’antiquité et l’époque moderne de manière réussie, en nous offrant l’exposition Mon sosie a 2000 ans, qui est présentée du 24 octobre 2018 au 12 mai 2019.

mon sosie a 2000 ans

La démarche artistique derrière le projet était d’inviter les gens du public à faire parvenir une photo de leur visage dans le but d’être jumelé à un sosie d’il y a 2000 ans. Les œuvres d’art d’origine proviennent, en grande partie, du Musée d’arts et d’histoire de Genève. Les égoportraits quant à eux, à la grande surprise des instigateurs du projet, on dut être triés parmi environ 108 000 candidatures provenant de partout dans le monde. Sachant que selon plusieurs experts, il y a environ une chance sur un milliard de trouver notre sosie dans l’univers, le résultat n’en est que plus surprenant.

Lorsqu’on entre dans la salle, on remarque tout de suite un mur aux couleurs vives qui surprend au milieu d’une exposition qu’on s’imagine aux couleurs plus sobres. En s’approchant du mystérieux mur coloré, on se rend compte que c’est en fait un clin d’œil aux milliers d’égoportraits reçus pendant la période de candidature sur le site internet du MCQ.

mon sosie a 2000 ans
mon sosie a 2000 ans

Dans la pièce suivante, sous un jeu de lumière efficace, on ressent immédiatement l’effet recherché par le photographe François Brunelle, qui a voulu créer une connexion entre le présent et le passé :

« J’ai vraiment essayé de capturer l’identité de la sculpture pour la transmettre au modèle pour qu’il puisse connecter avec le passé. C’est comme un petit voyage dans le temps! » – François Brunelle à Anne-Josée Cameron de Radio-Canada

Probablement que le fait de tenter d’aller au-delà de l’image en cherchant à faire ressentir l’émotion du sosie d’hier à celui d’aujourd’hui contribue à rendre l’exposition si impressionnante. Ne vous méprenez pas, Mon sosie a 2000 ans, ce n’est pas seulement des photos d’aujourd’hui colorées en noir et blanc jumelées à d’impressionnantes statues de l’antiquité gréco-romaine et égyptienne. En plus de portrait très réalistes en silicone créés sur demande pour les besoins de l’exposition, on remarque des pièces de monnaie provenant de la collection du Séminaire de Québec et des masques de momies, qui contribuent à rendre l’exposition plus convaincante.

mon sosie a 2000 ans

Personnellement, j’ai été charmée par l’exposition au point de prendre ma carte de membre du Musée pour retourner y passer plus de temps à la découverte de chacune des œuvres. J’ai découvert ma pièce coup de cœur bien cachée sur le mur mitoyen de la dernière pièce de l’exposition. Il s’agit de photos de gens de toutes les époques, incluant plusieurs visages célèbres, éparpillées sur une structure dont l’arrangement fait penser à une horloge. Comme si, pour bien clore l’exposition l’artiste avait voulu démontrer que bien que les gens ne puissent pas traverser le temps, ils peuvent toujours trouver sur un portrait leur ressemblant.

Crédit photos : Sophie Guérin

Source photo de couverture: Anne-Josée Cameron/Radio-Canada

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de