Menu

Pourquoi je n’ai pas parlé de ma perte de poids…

Pourquoi je n’ai pas parlé de ma perte de poids?

Parce que je n’en avais pas envie. Parce que je ne voyais pas qui pouvait s’y intéresser.

Tu comprends?

Parce que c’est quelque chose de personnel. Parce que ce n’est pas quelque chose que j’avais prévu.

Parce que c’est un paquet de circonstances qui font que c’est arrivé.

Parce qu’il faut arrêter de féliciter les gens quand ils perdent du poids.

Parce que ce n’est pas comme si on s’était débarrasser d’un cancer. Tu comprends?

Parce que c’est extrêmement malaisant quand les gens te demandent : « Comment t’as fait? »

Parce qu’il faut garder en tête qu’une perte de poids n’est pas nécessairement positive.

Parce qu’il y a des gens qui perdent du poids parce qu’ils sont malades.

D’autres parce qu’ils le veulent.

D’autres parce que des « choses » arrivent.

Les « choses qui arrivent », c’est ce qui m’est arrivé.

Une séparation. Un déménagement. Beaucoup (trop) de nouveautés. Devoir continuer. Travailler. Travailler encore.

Te faire demander si tu es anorexique. Te faire dire que tu es trop maigre maintenant. Devoir changer ta garde-robe au complet.

Réapprendre à vire avec ton nouveau corps. Les jugements. Les jugements constants.

Les félicitations. Les : « Tu as trop maigri. » Les : « Tu étais plus belle avant. »

Une perte de poids n’est pas nécessairement voulu et désirée. OK?

Une perte de poids ne veut pas dire bonheur instantané. OK?

Arrêtons de juger les pertes de poids. Les corps des femmes. Des hommes. Les corps.

SVP.

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre