Menu

There’s something about Mary

Mary fut la première à être témoin de ma mise à mort littéraire, et de ma renaissance obligée, dûment souhaitée. Je lui avais alors remis la dernière partie de mes rêves agonisants, les dernières braises de mon corps brisé, dans un souffle de vie qui s’accrochait à ses yeux bleus, qui n’avaient pourtant jamais croisé les miens.

Sans le savoir, elle fut celle qui demanda à Lazare de se lever, car les cœurs bien intentionnés réussissent toujours à faire renaître la pureté dans les âmes égarées et meurtries, prêtes à sacrifier ce qui reste pour fuir le purgatoire dans lequel elles se sont engouffrées.

J’aurais été Valkyrie qui retrouve son ennemi dans la glace, Dorian Gray qui s’apprête à découvrir son portrait. Elle m’aura convaincu que Hyde était avant tout Jekyll, et que la beauté du monde avait besoin de la contribution de chacun de nous pour survivre, que d’atteindre le sublime était possible avec comme seule volonté d’y croire encore.

Je n’oserais passer sous silence toutes ces autres femmes qui sont des modèles de force, de ténacité, et qui sont une source d’inspiration pour ceux et celles qui aspirent à toucher à l’extraordinaire un peu plus chaque jour. À leur manière, elles parviennent à insuffler leur magie par l’entremise de leur univers lyrique, car pour reprendre des mots déjà écrits, elles peuvent en faire de la magie, et elles savent la partager d’une façon remarquable.

Je crois, peut-être à tort, que le mérite n’est pas toujours à l’origine de la position que l’on occupe dans la vie, qu’elle soit positive ou non; c’est plutôt ce que l’on en fait qui déterminera si on l’avait méritée ou non. Je tâcherai donc du mieux que je peux d’être un modèle de détermination afin de mériter la confiance et la loyauté des gens qui m’entourent, à l’image de celle qui continue de mériter la mienne jour après jour, par la fougue et la résilience de son cœur, parfois fort,  parfois vulnérable, toujours sincère et surtout amoureux.

Pour toi, un an plus tard, pour ne pas oublier ce qui fut, et pour continuer de rêver à ce qui sera, parce que pour moi, there’s definitely something about Mary.

Par Simon Guérard

Source photo de couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de