Menu

Le sexe

Ce désir animal qui nous porte à nous abandonner. Pencher sa tête vers l’arrière, fermer les yeux et soupirer. Ce moment qui nous apporte à donner notre corps à un autre, que la lumière se ferme ou que le soleil se lève. Les mains qui se croisent, les jambes qui se mélangent. Les cœurs qui se foisonnent l’instant d’un temps. Des secrets, des bruits, des couleurs partagés. Le sexe est une réalité absolument commune et absolument taboue. Le sexe nous fait rougir les joues, sourire en coin, regarder le sol. En théorie, le sexe, on n’en parle pas, on garde le secret bien gardé.

Et pourtant, il dicte nos êtres.

Être assis près d’une personne qui fait battre notre corps au complet, sans aucune raison. Essayer d’interagir avec un inconnu en sentant ses genoux faiblir, non par amour, mais par envie. Regarder son partenaire avec l’envie de lui qui fait fondre toute réalité autour de nous. Qui brouille notre logique, une simple réaction chimique du corps qui nous brise en deux.

Si simple et si complexe. Pourquoi lui poser des questions.

Simplement le ressentir.

Le sexe, simple, efficace, compliqué et maladroit. Le sexe, relaxant et questionnant. Le sexe qui nous fait perdre la tête, le sexe qui nous donne envie de partir en courant.

Notre sexualité est souvent la partie de notre être la moins développée, et pourtant, nous devrions tous et chacun avoir une sexualité entièrement assumée et dévorante.

La découverte de soi, doit être un premier lieu. La première étape de tout. Avant de consommer son corps avec autrui, chacun devrait le faire avec soi-même.

Trouver ses plaisirs, connaître son propre corps, sans inhibition, se faire l’amour à soi-même avant tout. Connaître par cœur ses points sensibles, ce qui nous rend à l’aise, notre propre vitesse, connaître nos essoufflements, nos limites et notre tolérance.

Rien ne sert de courir après quiconque si tu n’es pas capable de te procurer un plaisir simple avec toi-même yeux dans les yeux.

Assumer sa propre sexualité.

Tâche ardue.

Échanger avec l’autre sur les pratiques que tu préfères, où mettre ses mains, être à l’écoute de son propre désir tout en portant attention au sien. Prendre son temps entre deux bouffées. S’arrêter pour observer.

Faire l’amour est un acte primitif certes, qui souvent demande beaucoup d’efforts et de travail.

Ceci étant dit, un « one night » ne t’oblige pas à t’asseoir sur le rebord de ton lit avant de lui dicter tes plus fins secrets. Souvent, ce n’est pas la peine, un « one night » est le fruit simple d’une requête corporelle urgente sans lendemain.

Une relation plus ou moins évasive avec une personne fortuite mérite une conversation sur les limites et les désirs de chacun pour que chaque rencontre devienne un échange mémorable et surtout plaisant pour toutes les parties.

Du sextage avec un one night est digne de mention et de promesses, la distance de l’écran nous laisse souvent sans tabou et dans la confidence la plus profonde.

Un couple plus ou moins assumé et maladroit (pas encore présenté à ta mère mais c’est possible que oui dans les prochains temps), gagne à échanger sur les bonheurs corporels de chacun.

La sexualité d’un couple est, tant qu’à moi, ce qui le distingue de toutes relations. La sexualité est également ce qui tiendra l’amour tout feu, tout flamme. Assumer ce qu’on aime, ce qui nous fait peur, assumer qui nous sommes comme amants, assumer notre corps et ses réactions. S’arrêter et parler, échanger, montrer, prendre le temps.

Le sexe c’est un laisser-aller, peu importe la direction que tu prends, se laisser partir, simplement.

L’ouverture et l’écoute.

Chaque personne possède des fantasmes et des désirs différents. Et chaque personne devrait être en droit de le partager avec son partenaire. Dans le respect et la compréhension. Que ces désirs ne soient pas partagés ou que ces désirs ouvrent de nouvelles portes, la communication au sein de deux personnes qui partagent leur corps, peu importe la nature de leur relation, est la clé pour passer des beaux et bons moments.

Parfois, deux personnes ne sont simplement pas faites pour coucher ensemble, tandis que d’autres se cherchaient depuis toujours. Ne jugez pas après la première fois! Elle peut être un désastre ou un rêve incroyable tandis que la deuxième peut être tout le contraire! Laissez la chance au coureur.

Échanger sur nos propres désirs et accepter ceux des autres. Essayer, tâter, se tromper, recommencer, rire. S’endormir en plein milieu, s’endormir avant. Oublier de se rhabiller, avoir froid, se coller. Sentir son corps le lendemain matin, penser à cette personne avant de se coucher. S’imaginer tout ce qui est possible de faire avec vos deux imaginations ensemble, se mettre à l’épreuve. Sortir de sa zone de confort.

Peu importe, le sexe peut nous rendre fou de bonheur et nous mener bien loin. Le sexe est le point tournant de toutes relations amoureuses, ou plus ou moins claires. Le sexe rend heureux, parlons-en, arrêtons de rendre tabou cet acte merveilleux qu’est de se rendre au 7ième ciel. Même s’il ne sera pas atteint à tout coup. C’est tout de même plaisant d’essayer de l’atteindre t’sais.

Alors que vous soyez en couple depuis bien des années, que vous « papillonner » un peu partout, que vous ayez un fuck friend assumé, que vous soyez entrain de tomber en amour.

Échangez, partagez, racontez. Comprenez, écoutez, essayez.

Que vous faites l’amour, que vous baisiez, que vous fourrez ou tout autre verbe qui s’y apparente, le sexe est merveilleux, profitons-en.

Ah oui, pis protégez-vous.

En attendant qu’on se reparle, aimons-nous tendrement ou férocement, ou un mixte des deux.

Source photo de couverture

Crédit : Toa Heftiba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2018. Tous droits réservés
Une réalisation de