Menu

Apprivoiser son trouble anxieux

Il y a de ça environ un an, je n’allais pas bien du tout. Je me demandais ce qui ne tournait pas rond avec moi. J’étais constamment mal dans mon corps, j’avais des symptômes physiques désagréables en permanence. Je pensais avoir contracté toutes les maladies possibles, mais, finalement, c’était dans ma tête que j’étais malade. C’est après avoir passé tous les tests possibles et imaginables que la médecine peut nous faire subir que j’apprenais que j’avais un trouble d’anxiété généralisée avec agoraphobie. Mon corps, lui, était en pleine santé, c’est ma tête qui vivait la galère.

C’est depuis ce moment que j’essaie de trouver la meilleure façon d’apprivoiser ce monstre qui vit avec moi tous les jours de ma vie. Être constamment en situation de stress, avoir les mains moites, le cœur qui bat vite et une boule dans l’estomac. Pas optimal comme façon de se sentir quotidiennement. Tout te semble être une montagne insurmontable et de simples tâches te semblent impossibles à réaliser. Parfois, tu sens que tu as vaincu la bête, mais elle est toujours là, dans le coin de la pièce, prête à bondir sur toi au moindre signe de faiblesse.

Mais, on apprend à vivre avec. Tranquillement et, malheureusement, pas sans erreurs. On développe nos propres trucs qui marchent bien pour nous. On essaie les astuces des autres. Certaines fonctionnent, d’autres, pas vraiment.

Alors, pour t’aider un peu, je te partage mes petits trucs à moi qui m’aident à vivre une vie plus « normale » au quotidien lorsque je sens qu’une « crise » (si on peut appeler ça comme ça) va survenir.

Boire une boisson chaude réconfortante

DÉCAFÉINÉE! C’est très important. La caféine fait augmenter les pulsations cardiaques et, personnellement, ça me fait badtriper. J’ai les mains qui deviennent moites et je sens mon cœur palpiter. Pas une bonne idée pour une anxieuse. Je préfère me tourner vers des tisanes ou des infusions de fruits.


Source

Respirer

Lorsqu’on est un bébé, on respire profondément. Notre ventre se gonfle à son maximum et une quantité énorme d’air pénètre nos poumons. En vieillissant, c’est comme si on oubliait comment faire. Un geste si naturel qui a été freiné par nos vies trop pleines et rapides. Quand un moment d’anxiété survient, c’est le moment parfait pour recommencer à respirer (pour de vrai), prendre le temps de laisser entrer tout l’air nécessaire. Le yoga m’a personnellement beaucoup aidée à réapprendre à respirer.

Écouter de la musique ou un film

Écouter des chansons connues, de la musique qui te fait du bien, avec des écouteurs, pour t’aider à te recentrer sur du positif. Pour ma part, c’est écouter des trames sonores de films. Regarder un film que tu aimes, même si tu le connais plus que par cœur, ça fait aussi drôlement du bien. Comme tu sais ce qui va se passer, tu ne vis pas de stress relié à ce que tu vois, donc ça fait le plus grand bien. Personnellement, c’est les Harry Potter. (Les 8!)


Source

Parler à un proche

Idéalement, un proche à qui tu as déjà parlé de ton trouble anxieux. Une personne qui ne sera pas gênée de t’entendre parler d’un million de trucs décousus. C’est hyper libérateur de pouvoir ventiler sur une panoplie de sujets avec une personne de confiance. Moi, c’est à ma mère que je parle. Comme elle n’est pas dans la même ville que moi, je passe donc beaucoup trop de temps au téléphone. (Par chance que mon forfait comprend les appels interurbains illimités!)

Prendre l’air

Quand j’ai besoin d’espace, que tout va trop vite autour de moi, que je n’ai pas envie d’être entourée de gens, puisqu’ils me provoquent trop de stress, je marche. Seule, à l’extérieur, avec ou sans musique. Le plus loin possible de la civilisation, près des arbres et de l’eau. L’air frais me fait du bien et l’absence de situations anxiogènes me libère des démons qui tentent de prendre le contrôle de ma tête.

N’oublie pas que tu peux toujours aller chercher de l’aide si tu ne te sens pas bien. Prendre soin de sa santé mentale est le plus beau cadeau que l’on puisse s’offrir. Depuis que je sais ce que j’ai, je me sens mieux que jamais. Certains jours sont plus noirs que d’autres, mais la lumière est toujours là.


Source

Source photo de couverture : Burst

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2018. Tous droits réservés
Une réalisation de