Menu

Baby-sitter : le féminisme entre condescendance et zones grises

À quel point peut-on tracer avec certitude les contours de la misogynie? Et ceux du féminisme?

Comment distinguer les féministes des faux-féministes?

Ce sont des questions parmi plusieurs autres que la pièce de théâtre Baby-sitter soulève à travers ses personnages. Présentée au Théâtre Le Périscope, Baby-sitter est un bijou de contradictions et de provocations à forte teneur féministe. Ce qui est des plus intéressants, c’est que le féminisme est mis de l’avant tout en restant dans des zones de gris. On ne tombe pas dans le piège classique de la dénonciation et de la vengeance.

Ces zones de gris et de nuances sont incarnées par la baby-sitter bien particulière.

baby sitter périscope
Crédit photo : Véronique Boncompagni

Baby-sitter, c’est l’histoire de Cédric, qui perd son emploi suite à une blague sexiste devenue virale sur Internet. L’absurdité du personnage est poussée à l’extrême par son envie d’être viral avec ses près de 200 000 vues sur YouTube. Son frère, un journaliste, dénonce outrageusement sa misogynie « latente ». Cédric entame alors l’écriture de Sexist Story, un livre-témoignage par lequel il vise à purger son propre machisme, coloré par plusieurs questionnements. Sa blonde, prise entre sa récente maternité et le scandale de son chum, s’éloigne tranquillement de celui-ci. Ils engagent en parallèle une gardienne pour les soutenir avec le bébé. Toutefois, elle ne s’occupera pas seulement du bien-être de leur fille, mais bien d’eux aussi.

La psychologie des personnages est le point central de la pièce. Les personnages du frère de Cédric et de sa blonde nous font beaucoup voyager dans la rectitude politique, alors que le personnage de la baby-sitter apporte une bonne dose de nuance. Les méthodes excentriques de cette dernière sont empreintes d’une douceur inattendue qui donnera une force aux autres personnages, surtout à celui de la conjointe.

baby sitter périscope
Crédit photo : Véronique Boncompagni

La pièce est témoin de notre époque, tant par le langage utilisé que par les réalités sociales du Web, des médias sociaux et des nouveaux rapports de force dans le couple. Elle nous fait réfléchir sur la place des hommes dans le mouvement féministe. Certains ne savent pas comment se prononcer par rapport au féminisme, alors que d’autres s’autoproclament défenseurs sous des tons moralisateur sans réellement comprendre la portée de ce mouvement.

C’est dans une écriture sans pudeur qu’on plonge dans l’univers de Baby-sitter, comédie intelligente et déstabilisante où chacun verra le reflet d’une société en pleine mouvance.

À voir jusqu’au 24 novembre au Théâtre Périscope.

Crédit photo: Le Périscope

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2018. Tous droits réservés
Une réalisation de