Menu

Aux amis que j’ai perdus

Du plus loin que je me souvienne, vous étiez présents dans ma vie, absolument présents. Vous êtes les seules personnes qui, durant les 7 dernières années, ont fait partie de tous mes meilleurs moments et de tous les pires. Vous étiez les personnes que je textais à 3h du matin à cause d’un cauchemar, les personnes qui connaissaient toutes mes manies, qui complétaient toutes mes blagues et qui ne me jugeaient jamais. Vous étiez mes amis de brosses, mes confiants et de parfaits aventuriers lorsque venait le temps de faire un périple. Finalement, toi et les autres, vous étiez les personnes les plus importantes de mon entourage.

Et durant ces années-là, j’ai fait des choix, des décisions toujours reliées à vous, afin de vous garder dans ma vie et de passer le maximum de temps à continuer de bâtir ce qu’on avait déjà créé. J’ai passé les dernières années à me dire que peu importe ce qui allait arriver, j’allais toujours être heureuse et en sécurité parce que vous étiez près de moi. Je nous imaginais à 40 ans dans mon jardin à faire un petit « barbeq » en buvant de la bière tous ensemble alors que nos enfants joueraient à la cachette les uns avec les autres. Vous étiez dans tous mes rêves et dans tous mes main goals pour le futur. Dans ma tête de personne naïve, ce lien qu’on avait était pour durer parce que j’avais l’impression d’avoir enfin trouvé les personnes qui me correspondaient réellement, les personnes que je considérais plus que seulement mes amis, mais que je considérais comme de la famille. Je pensais à vous à chaque chanson d’amour, de bonheur et d’amitié qui passait à la radio parce que vous étiez mon refuge pour être 100% heureuse.

Je n’aurais jamais pu prédire qu’une séparation serait l’élément déclencheur de tout ce qui a pu suivre. Parce que durant ce moment difficile là, et surtout ceux qui ont suivi les mois d’après, vous n’avez pas été présents, du moins pas de la façon dont vous l’étiez avant, pas de la façon dont j’aurais eu besoin de vous. Vous êtes partis dans l’un des moments les plus durs de ma vie, partis quand je me demandais si ma vie avait encore de la valeur, et vous n’avez pas été présents quand j’avais de la difficulté à comprendre le point de vivre. Je me souviens surtout d’avoir mal à cause de votre absence et de la sensation d’échec que ça engendrait.

Je vous vois maintenant, essayer de refaire surface dans ma vie alors que je vais mieux, comme si rien ne s’était jamais produit, mais si vous n’étiez plus présents pour les moments les plus difficiles, est-ce que je devrais vraiment vous laisser l’être pour mes moments heureux? Chaque fois que j’y pense, j’ai les yeux qui se parsèment d’eau, parce que j’ai peine à croire que j’en suis rendu à ce point avec les gens qui ont été les plus importants et influents dans ma vie.

Alors ce que j’en retire, c’est malheureusement qu’aucun lien n’est éternel, peu importe le travail et la dévotion qu’on y met. La vie est remplie d’événements imprévus, de malchances et d’incertitudes. Les amitiés sont faites pour évoluer, changer et se réaligner au fil des années. Chaque relation apportera son lot de bonheur et de frustration parce que, au fond, c’est exactement ça, des relations humaines. C’est juste un paquet de gens qui agissent selon leur background en essais et erreurs pour tenter de gérer leurs émotions tout en écoutant celles des autres et en faisant du mieux qu’ils peuvent.

Bref, this struggle is real. Ce n’est pas facile mais une chose est sûre, dans la vie, jamais rien n’arrive pour rien. Ma vie avait peut-être juste besoin de place pour quelque chose de plus beau, on verra bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de