Menu

Les pas devant

Quand nous regardons derrière nous, nous y voyons les traces laissées par nos pas, parfois déterminés, parfois chancelants; des pas qui nous ont parfois fait trébucher, mais qui nous ont toujours fait avancer, même si la force de continuer semblait s’être évaporée dans le soir.

Pour toi et moi, l’adversité est chose commune. Rien ne nous est donné gratuitement, si ce n’est la ténacité et la résilience que nous puisons au fond de nous, l’échec et la réussite n’étant bien souvent séparés que par une mince ligne sur laquelle nous gardons l’équilibre tant bien que mal, secoués par les vents qui tentent de nous faire chavirer. Pourtant, même si l’improbabilité nous guette dans le tressaillement de nos pas, l’abandon se garde d’atteindre nos cœurs, car nous n’avons comme seule arme l’amour qui en jaillit, et l’espoir qui en découle se ressent jusqu’au bout de nos doigts qui allument les étoiles dans les nuits les plus sombres.

Nous avons désormais l’espoir en commun, et le désir intrinsèque de ne pas nous laisser faire quand nous devrons naviguer contre vents et marées. Je sais que tu ne te laisseras pas faire, et moi non plus, car nous avons choisi de partir les pas devant, et non les pieds.

Quand nos regards se croiseront et qu’une larme perlera sur nos joues, quand nous perdrons le cap après avoir quitté notre port d’attache, nous nous dirons que nous nous aimons, et nous y croirons.

Quand nous aurons l’impression que la douleur est trop vive, que la voix dans notre tête nous empêche de reprendre notre route, nous nous dirons que nous nous aimons, et nous y croirons.

Quand nous ne croirons plus en nous, que nous ne sentirons plus la chaleur de nos cœurs apaiser notre courroux, nous nous dirons que nous nous aimons, et nous y croirons.

Nous regarderons parfois derrière nous et nous admirerons tout ce chemin parcouru, tous ces pas qui nous aurons menés là où nous serons. Nous nous surprendrons sûrement de leurs changements de direction, de leurs dédales encourus, des arrêts faits en cours de route.  D’ailleurs, peu importe l’endroit d’où nous les observerons, la destination présente ne sera pas finale, car une chose est certaine, si nos pas nous ont menés ici jusqu’à maintenant, ils pointent toujours vers l’avant.

Par Simon Guérard

Source : Pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de