Menu

Série café : des endroits à découvrir au Québec

Ce texte est le dernier d’une série de trois qui portent sur le café : ses effets sur la santé, la micro-torréfaction et les endroits à ne pas manquer pour en déguster à Montréal, à Québec et ailleurs.

Entre une gorgée et une phrase, porter le regard vers l’extérieur, porter les pensées vers l’infini.
Prendre son temps, s’arrêter pour déguster, pour faire fleurir les idées, s’inspirer.
Découvrir un nouvel endroit, né pour l’amour des autres et pour l’amour du café, ou alors revenir à la même chaise pour apprécier le réconfort du connu et de l’irremplaçable.

C’est à peu près ce que je ressens chaque fois que je mets les pieds dans un café ou une brûlerie. Je sais que pendant le moment que j’y serai, mes idées bourgeons deviendront fleuraison.

Véritables temples pour la pensée, qu’ils soient petits ou grands, les cafés sont des endroits magiques où l’on peut refaire le monde. Les cafés sont une source infinie d’inspiration et de découvertes, parfois même de découverte de soi. Quand on décide de s’asseoir seul dans un café, on fait comme un arrêt dans le temps. Ce n’est pas pour rien que ces endroits ont inspiré des livres comme le Why Café, où le personnage principal raconte ce qui l’a fait grandir avec les leçons de vie qu’il a apprises en s’arrêtant dans un café. On ne ressort jamais l’esprit vide d’un café. À la manière d’un voyage, je crois que cet endroit est celui où l’on ressort plus riche, même après avoir fait un échange d’argent contre une boisson chaude.

Les cafés sont nés de mains de gens créatifs qui ont le désir de partager avec leurs semblables, des gens qui aiment prendre leur temps, discuter, partager et apprendre. À mi-chemin entre ailleurs et ici, un café, au fil du temps, prend les couleurs des gens qui le fréquentent et apporte les saveurs ou les décors des endroits qui le composent. Il représente son quartier et, de ce fait, attire les gens qui veulent se retrouver chez eux et ceux qui veulent découvrir.

Sur ces réflexions, je vous présente une liste de cafés à essayer dans différents endroits au Québec. Je laisse les liens vers des pages Instagram pour que les endroits puissent déjà vous inspirer.

Endroits à essayer

Ste-Thérèse :

  • Les Allumées – La déco, l’ambiance, le personnel, la bouffe, tout est parfait!

Montréal :

  • Café Oui mais non (Villeray) – Créé par deux jeunes entrepreneurs de 21 ans. Café vraiment familial, ludique et amical. Allez aussi découvrir leur autre café, La Graine Brûlée, situé dans le Village.
  • Café Pista (La Petite Patrie) – Les gens sont vraiment gentils et le décor est beau et inspirant.
  • Anticafé (plusieurs quartiers) – J’aime bien cet endroit pour son concept. On doit payer à l’heure (un prix vraiment pas cher) et on a droit à tous les cafés et à toute la nourriture qu’on veut dans un espace chaleureux.
  • Le Paquebot (plusieurs quartiers) – Le décor est beau et les gens sont super sympathiques.
  • Pastel Rita (Mile-End) La déco aux couleurs pastel est beaucoup trop jolie et la nourriture vraiment bonne.

Boucherville :

Saint-Hyacinthe :

  • Brûlerie Mondor – Pour son authenticité et ses PIANOS! Même l’actrice Mylène Saint-Sauveur en parle… La brûlerie est présentement en rénovation, mais sa réouverture ne tarde pas à arriver.

Sherbrooke :

  • Brûlerie Faro – Parce que la musique est bonne et que c’est parfait pour aller étudier!

Trois-Rivières :

  • Café FridaUn de mes must même si je viens de la Rive-Sud! Chaque fois que je vais à Trois-Rivières, je dois m’y arrêter. C’est un café qui offre des produits locaux, où la nourriture est végane et où on peut aussi boire des bières de micro-brasserie.
  • Le Caféier – Café sympathique où il est possible de faire des ateliers de torréfaction!

Québec :

  • Café Pekoe (St-Roch) – Café tranquille à la décoration mignonne. Je dis ça comme ça, mais ils font des bubble tea
  • Café Saint-Henri (St-Roch) – Un incontournable! Ah et, ils font des beignes maison!!!
  • Stockholm (Ste-Foy) – Ils offrent des bières de micro-brasserie. J’ai rien de plus à dire.
  • Nektar (St-Joseph) Le service est super et l’endroit est chaleureux.

Saguenay :

  • L’érudit Café (Chicoutimi) – Café situé dans une magnifique ancienne maison au cachet patrimonial. Piano, foyer, boiseries, soirées jazz… tout est là pour passer un beau moment!

Je vais m’arrêter là, mais il y a tellement d’autres endroits à découvrir, surtout à Montréal où il y en a à chaque coin de rue. Si j’avais beaucoup, beaucoup de temps, je les essayerais tous. Je devrais me faire une liste avec des dates et des cases pour cocher ceux que j’ai déjà visités. Pourquoi pas me créer un parcours, comme le propose le Passeport Barista? D’ici-là, si vous avez des suggestions de cafés à découvrir, écrivez-les dans les commentaires!

Source consultée pour la rédaction de cet article :
Source 1

Source photo couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de