Menu

Le véganisme : un mode de vie

On a tous entendu parler du végane fatigant qui mange du kale tous les jours et qui fait du yoga trop religieusement. Oh oui, et, ce végane-là, il est chiant. Il ne fait que juger les autres sur leur alimentation et se sent supérieur à la masse. Mais pourquoi est-ce que cette image du végane activiste typique existe-t-elle? Est-ce qu’ils sont vraiment comme ça, ou serait-ce plutôt notre perception d’eux qui est déformée?

Avant toutes choses, c’est quoi exactement, le véganisme? Ça veut dire quoi? Ça implique quoi?

Le véganisme est souvent confondu avec le végétarisme et le végétalisme. Ça fait beaucoup de végé tout ça. Attends, ce n’est pas la même chose? Et la différence dans tout ça?

Et non, ce ne sont pas les mêmes choses. Le végétarisme, ça consiste à ne pas manger d’animaux. Ça veut dire pas de poulet, pas de viande rouge, pas de poisson et de fruits de mer. Parce que oui, c’est des animaux. Le végétalisme, quant à lui, c’est de ne pas manger d’animaux, mais aussi de ne pas manger de produits qui proviennent des animaux. Donc, pas de lait, pas d’œuf, pas de beurre, eh oui, vous me voyez venir : pas de fromage.

Le véganisme dans tout ça? Et bien, la différence majeure, ce n’est pas qu’un régime alimentaire, comme les deux autres. Le véganisme, c’est avant tout un mode de vie. Les véganes ont le même régime alimentaire que les végétaliens, mais ça va plus loin encore. Non seulement, ils suivent ce régime alimentaire religieusement, mais ils ne vont pas consommer, d’aucune manière que ce soit, des produits qui peuvent, de près ou de loin, avoir exploité un animal. Qu’est-ce que ça implique? Un végane ne va pas acheter de maquillage testé sur les animaux, ni de savon qui contient du lait de chèvre, ni de vêtements avec du cuir ou de la fourrure ou même de la laine. Le miel, c’est non. Ils ne vont pas aller au zoo ou dans des parcs d’animaux aquatiques ou à l’aquarium. Ils ne vont pas faire de l’équitation. Ils n’achèteront pas de manteau en duvet.  

Bref, un végane, ça ne veut pas encourager l’exploitation des animaux d’aucune manière que ce soit, et ce, même si les gens disent que les animaux ne sont pas toujours maltraités. Il faut comprendre qu’un végane peut ne pas être végane seulement pour ne pas tuer des animaux ou pour ne pas les maltraiter. Plusieurs raisons peuvent entrées en cause, mais beaucoup d’entres eux partagent une vision similaire du monde, comme quoi, les animaux ne sont pas sur terre pour être utilisé par les humains, et que, si l’on peut se passer de produits d’origine animale, pourquoi ne pas le faire?

Il faut comprendre aussi qu’on ne devient pas végane pour paraître grano. C’est un mode de vie. Les véganes cherchent à respecter leurs valeurs et à les appliquer dans la vie de tous les jours. Pas de passe-droit. Oui, pour eux, c’est grave de faire des exceptions. Il faut comprendre que la chose qui a priorité sur les autres dans leur jugement, ce n’est pas de ne froisser personne, mais plutôt de ne pas générer de souffrance. Beaucoup considèrent les animaux comme leurs égaux, et même si vous dîtes qu’une compagnie laitière X traite bien leurs vaches, à leurs yeux, ça reste de l’exploitation.

Bref, les véganes essaient d’étendre le concept d’amour à tous les êtres vivants, sans discrimination. C’est un mode de vie empathique qui, aux yeux de certains, peut sembler condescendant.

En effet, quand on dit qu’on est contre une certaine manière d’agir, veut, veut pas, on sent un jugement envers les gens qui agissent de cette manière. Je ne dis pas que c’est toujours le cas, mais cela pourrait expliquer la perception négative qu’ont certaines personnes à l’encontre des véganes. Ce qu’il faut comprendre, c’est que les véganes ne sont pas véganes pour se sentir supérieurs à la masse. Ils le sont, car ils croient sincèrement faire la bonne chose en adoptant ce mode de vie. Ils croient si fort en leurs valeurs que celles-ci affectent presque toutes les facettes de leur quotidien.

Alors non, être végane n’est pas une tendance ni un moyen de se sentir supérieur. C’est un mode de vie basé sur le respect et l’empathie et qui a des ambitions utopiques.

Love.

Une végane

Crédit photo: Henry Mattew

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2018. Tous droits réservés
Une réalisation de