Menu

Trois auteurs de BD reportages à découvrir

J’ai abordé dans un précédent article mon coup de cœur pour cette forme d’art et de littérature qu’est la bande dessinée. J’y faisais quelques suggestions pour s’initier à la BD, sans toutefois parler de mes auteurs favoris.

Le premier type de bande dessinée auquel je me suis initiée est la BD reportage. Les auteurs abordent avec le poids de leur mine une situation ou un enjeu sociopolitiques sous des traits de documentaire et de reportage. Tout comme le théâtre documentaire, les BD reportages combinent amour de l’art et volonté de dénonciation. Il en résulte un contenu de haute qualité, tant dans le contenu que dans la forme.

Voici trois auteurs coups de cœur qu’on ne peut ignorer.

Guy Delisle

J’ai mentionné Guy Delisle dans l’article précédent dont je vous parlais. Il est reconnu pour ses œuvres Pyongyang et Chroniques de Jérusalem. D’origine québécoise, il vit depuis plusieurs années en France, où il accompagne sa femme membre de Médecins sans frontières. Ses BD témoignent d’expériences de vie à travers un voyage dans un pays économiquement défavorisé, en situation de conflits sociopolitiques ou carrément sous un régime totalitaire.


Source

Le style candide de ses dessins contraste parfois avec les scènes qui se déroulent sous nos yeux. Il est ainsi facile de s’immerger dans son univers, où sa mine trace les contours d’une société et la culture d’un peuple venu de loin. Cela aide à affronter des situations inacceptables comme en témoigne sa dernière création S’enfuir : récit d’un otage. Si ses autres BD abordaient la culture d’un peuple et certains conflits, ici nous vivons les péripéties d’un homme captif pendant plusieurs mois.

Marjane Satrapi

Marjane Satrapi a été une véritable découverte pour moi. Persépolis est un chef-d’œuvre du 9e art. Elle y raconte son enfance en Iran, où elle a été témoin de la chute du régime du shah en 1979. Elle y relate la vie et la liberté (où l’absence de liberté) des femmes avant et après 1979. Nous sommes alors les témoins d’une société riche en histoire et en culture rendue malade par un régime dirigé par les extrémistes religieux. Marjane tentera d’y trouver sa place malgré tout avant de s’enfuir en Europe. C’est l’histoire d’un exil forcé, d’une tentative de se reconstruire sous l’ombre de la révolution islamique et de la radicalisation de son climat social.


Source

Dans un autre ordre d’idées, sa BD Poulet aux prunes est un petit bijou à apprécier. Elle raconte l’histoire de son oncle musicien, qui veut mettre fin à ses jours en jeûnant dans son lit. Nous suivons le passé de cet homme sans connaître l’origine de son mal-être profond. La bande dessinée explore le suicide en marge d’un Iran divisé entre la modernité et les traditions.

Riad Sattouf

Riad Sattouf s’inscrit parmi les auteurs de BD reportages grâce à sa série de livres L’Arabe du futur : Une jeunesse au Moyen-Orient. Né d’un père arabe et d’une mère européenne, il aborde avec beaucoup de candeur et d’humour son enfance en Syrie alors qu’il relate les difficultés que ses parents ont eues à s’adapter et à concilier leurs deux cultures. Nous en apprenons davantage sur la Syrie à même le récit d’une famille.


Source

J’aurais pu décrire bien d’autres auteurs de bandes dessinées, dont Art Spiegelman, qui a pondu le vénéré Maus, l’un des précurseurs de la BD reportage. Il y dépeint les aventures de son père juif, qui tente d’échapper aux nazis lors de la Seconde Guerre mondiale.

En espérant vous avoir intrigués avec ces suggestions qui m’ont marquée pour la vie.

Source photo de couverture : Pexels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2018. Tous droits réservés
Une réalisation de