Menu

Apprendre à abandonner

T’as le droit d’abandonner, t’sais. Ça ne fait pas de toi une personne lâche pour autant. Ça ne fait pas de toi un individu dépourvu de détermination ou de talent. Abandonner une activité parascolaire, un projet personnel, un cours à l’école, un emploi, une relation, ce n’est pas automatiquement la traduction d’un manque d’ambition de ta part.

Il m’est souvent arrivé de me retrouver devant une situation dans laquelle je ne me sentais pas à l’aise, un environnement de travail qui ne me convenait pas ou un cours qui ne rejoignait pas mes besoins du moment. J’ai, à plusieurs reprises, pris la décision d’abandonner l’élément négatif en question afin de maintenir mon équilibre psychologique. Parce que s’acharner à garder dans notre horaire tout ce que nous avons choisi d’y insérer, malgré notre inconfort, ne fait que nous éloigner du bonheur.

Je ne vous cacherai pas que je me suis régulièrement sentie coupable dans ces occasions­‑là, sauf que je n’ai pas laissé cette culpabilité véhiculée par notre société de performance jouer avec ma santé mentale. Pour moi, c’est beaucoup plus important de me sentir bien là où je suis et dans ce que je fais que de répondre aux normes en poursuivant constamment et systématiquement tout ce que j’entreprends. Oui, c’est une superbe qualité, la persévérance, j’en conviens, mais pas à tout prix. Pas au prix de mon bien-être.

Je crois qu’il est important d’apprendre à renoncer, d’apprendre à faire confiance à notre intuition lorsqu’on sent que notre personnalité ne fitte pas avec ce dans quoi l’on s’est engagé. On a le droit de se tromper et de se revirer de bord. J’ai même la conviction que c’est d’autant plus louable de se sortir d’une situation malsaine que de s’acharner à vouloir que ça s’accorde avec notre mode de vie.

Ça ne veut pas dire pour autant qu’il faut se restreindre dans nos choix d’activités. Au contraire, ça veut dire qu’il faut continuer de se lancer toutes sortes de nouveaux défis afin d’apprendre à se connaître davantage. Si l’un d’entre eux ne s’avère pas être une expérience positive, il ne faut pas avoir peur d’abandonner et de se tourner vers de nouvelles options qui, peut-être, nous iront mieux.

Sens-toi jamais coupable de lâcher prise et d’aller explorer d’autres avenues! Il faut essayer de nombreuses choses pour trouver où est notre place, et si l’on s’empêche de faire de l’espace dans notre vie pour les nouvelles expériences positives par peur de décevoir, on n’atteindra jamais ce qui nous rend réellement heureux.

Alors prends quelques minutes pour analyser ce qui te rend malheureux·se dans ton quotidien et essaie de l’éliminer pour faire de la place à de nouvelles expériences enrichissantes!

Crédit photo: Matthew Henry
Source: Burst

2 thoughts on “Apprendre à abandonner

  1. Merci pour cet article. Récemment, j’ai fait un retour aux études après quatre ans sur le marché du travail. J’ai pris la décision d’abandonner un cours. Étant perfectionniste et de nature persévérante, abandonner quelque chose que je ne fais pas. Je persévère et continue dans mes projets. Pourtant, pour la première fois de ma vie, j’ai abandonné pour mon propre bien-être. Dans le monde dans lequel on se trouve, je trouve qu’il y a une connotation négative au mot abandonner. Ce n’est pas abandonner, mais plutôt mettre quelque chose de côté et ce, pour le mieux. C’est correct, mais ca m’a quand même pris un bon deux semaine pour que la culpabilité se détache de ce mot prononcé si souvent : abandon. Merci pour ces mots.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2018. Tous droits réservés
Une réalisation de