Menu

Nos fantômes du passé, du présent et du futur

Vous connaissez certainement ce conte de Noël où Scrooge, l’avare au cœur froid qui méprise Noël, reçoit la visite de trois fantômes, celui du passé, du présent et du futur. Pour ma part, j’ai une théorie qui va bien au-delà de ce récit.

Chaque personne vit avec ces trois fantômes, et ce tout au long de sa vie.

Le fantôme du passé représente la nostalgie.

Ces moments volés, ces amours brisés, ces rires contagieux et ces amitiés perdues que l’on ressasse et que l’on espère retrouver un jour. C’est ce petit pincement au cœur que l’on ressent lorsque l’on se souvient de moments heureux trop vite passés. Ces moments que l’on embellit, que l’on croit plus beaux, plus simples, plus alléchants qu’ils ne le sont en réalité. Il s’agit du fantôme du passé de tout un chacun, l’amère nostalgie.

Noël fantômes nostalgie temps espérance
Crédit photo: Laura Fuhrman
Source: Unsplash

Le fantôme du présent incarne le temps.

Il nous manque, il est passé trop vite. On ne le voit pas, mais il est là, il brille par son absence, ou plutôt par ce qu’on croit être son absence. Mais en réalité, ce fantôme est bien tangible. On peut le voir, le sentir, le prendre dans nos bras et lui donner l’affection qu’il mérite. Dieu sait qu’il a été négligé cette année, et celle d’avant, et celle qui viendra. Le fantôme du présent, c’est celui qu’on a laissé mourir, c’est le temps qu’on a laissé nous filer entre les doigts, qu’on n’a pas su apprécier.

Le fantôme du futur symbolise l’espérance.

Elle peut être magnifique si on en prend soin. L’espérance est belle, poétique et charmeuse, mais impardonnable et insupportable lorsque trompée par notre propre maladresse. Car aspect souvent méconnu de l’espérance est qu’elle ne s’épanouit que lorsqu’elle est accompagnée de son amant, le féroce et dur labeur. L’espérance, c’est des souhaits que l’on fait aux étoiles et qu’on attend bêtement qu’elles réalisent. L’espoir ne fait pas vivre. Il faut faire vivre l’espoir, autrement il restera fantôme à jamais.

Photo de couverture : Maranatha Pizarras, Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de