Menu

S’aimer l’hiver

Excepté tous les huskys de ce monde, rares sont ceux qui attendent l’hiver, collés à la fenêtre, un 23 juillet.

J’ai commencé à trouver mon compte dans la saison froide en la passant une première fois avec toi, belle amoureuse.

On va se l’dire, mieux vaut faire un ange dans la neige qu’une bombe dans la pisse à la piscine municipale.

Y’a plein de « feel good » en hiver.

Il faut s’en servir pour les boutes plus frettes et plus longs.

C’est l’fun que tu sois là.

Les biscuits d’Noël… Les pains d’épices… Les biscuits soda, pour notre budget moins festif.

S’habiller comme un oignon pour les balades, dehors, en famille.

Aérer nos têtes.

Les flocons qui tombent sous la lumière des lampadaires… Les gens qui tombent, point.

L’air froid qui fait rougir tes pommettes comme la première fois que j’t’ai dit que j’t’aime.

Tu rends mon cœur un peu chocolat chaud, comme.

J’les apprécie, nos moments.

Déneiger ta voiture en souriant, rentrer, t’embrasser et entendre que t’as pris congé.

Psst psst… Va donc coller ta langue sur un poteau, voir?

Y’a un je-ne-sais-quoi d’apaisant dans l’hiver ensemble.

Regarde par la fenêtre, les flocons sont rarement pressés d’atterrir.

Les voitures, moins à la course.

Pour une fois, tout va plus lentement… Sauf la facture d’Hydro.

Faire marcher la mijoteuse pendant huit heures juste pour que ça sente bon chez nous.

Trucs et astuces : Mettre de la nourriture dedans.

Vivre des histoires hivernales :

« Marianne, où t’as mis mon foulard à 250 $? »

Sur le bonhomme de neige… Oups!

J’aimerais que tu me fasses une place dans ta boîte de sardines pour encore 1000 saisons froides.

Qu’on enfile nos pyjamas chauds et qu’on s’endorme devant un film en trichant sur le brossage de dents une fois d’temps en temps.

Ils sont là, les p’tits bonheurs… Jusqu’à l’été.

Crédit photo de couverture : Antonio Chirita

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de