Menu

Des livres à mettre sous le sapin

À ma belle grand-maman,
Je t’offre le magnifique livre Vivre cent ans, comme une prière dans l’espoir de te garder encore longtemps dans ma vie. Les portraits colorés de ces douze centenaires québécois à l’énergie contagieuse offrent une image tendre de la vieillesse. L’authenticité de leurs confidences alliée à la beauté des photographies qui les accompagnent portent à croire que le temps qui passe n’est pas une si mauvaise chose après tout.

Ma douce maman,
Voici une série qui a charmé des milliers de lecteurs dans les dernières années et qui, je l’espère, saura te faire voyager. L’amie prodigieuse raconte l’histoire de Lila, une jeune femme intelligente, créative et forte de tête comme toi. Dans un quartier populaire de Naples, la présence de cette fille têtue et déterminée ne laisse personne indifférent. Le magnétisme de Lila traverse les pages et on la suit avec plaisir, curieux·se de voir ce qui adviendra d’elle. Je te mets au défi de ne lire que le premier tome. Après tout, ta fête arrive bientôt…

Cher papa,
À chaque famille son petit comique et, dans la nôtre, le chapeau te revient. Chapeau de clown, s’entend. Comme le temps des fêtes est une période propice aux réunions et que ton public sera bientôt rassemblé, j’ai pensé te donner un peu d’inspiration et, qui sait, l’occasion de renouveler ton registre d’histoires drôles. Discussions avec mes parents regroupe les anecdotes de famille de François Morency. L’humour, chez eux, c’est dans les gênes. À ton tour de rire, maintenant!

À mon amoureux,
Je sais, je sais, le livre est assez épais (600 pages!). Tu verras par contre, il se lit tout seul. Le plongeur, c’est un roman qui prend place dans le Montréal de 2002. C’est une réalité et des références que l’on connaît et qui nous font sourire. L’écriture punchée et le rythme étourdissant reproduisent à merveille l’univers de la restauration. On suit les déboires du narrateur entre la cuisine et les machines à sous avec le cœur qui bat presque aussi vite que le sien. Pour une fois, c’est moi qui devrai attendre que tu aies terminé ta page!

Crédit photo: Toa Heftiba
Source: Unsplash

Références :
Blais, Marie Noëlla et Justine Latour. Vivre cent ans, Montréal, Marchand de feuilles, 200 p. 24,95 $
Ferrante, Elena. L’amie prodigieuse, Paris, Gallimard, 2017, 400 p. (Coll. Folio) 15,95 $
Larue, Stéphane. Le plongeur, Montréal, Le Quartanier, 2018, 600 p. (Coll. Echo) 17,95 $
Morency, François. Discussions avec mes parents, Montréal, Les Éditions de l’Homme, 191 p. 24,95 $

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de