Menu

Se choisir dans le temps des fêtes

Les partys, ça rend les gens joyeux, ça apporte beaucoup de beaux moments et c’est rassembleur. Par contre, quand les soirées festives s’accumulent, quand vient le temps de se rendre à 2, 3, 4, 5 partys en une si courte période, ça commence à faire beaucoup.

Un des merveilleux plaisirs du temps des fêtes, c’est bien sûr de retrouver nos familles adorées et nos ami.e.s, célébrer autour d’un bon repas et passer la soirée à parler et à faire des activités. C’est vraiment excitant et il faut apprécier ces moments-là, sauf que c’est aussi très épuisant. Ça demande beaucoup d’énergie et d’organisation : on doit faire des compromis pour plaire à chacun, décider chez qui on va, quel habit on va porter, quoi préparer comme repas, quoi apporter comme cadeaux, etc. J’apprécie le temps des fêtes, mais c’est parfois dur, fêter… peu importe notre âge.

C’est donc très important de savoir se respecter pendant cette période de festivités. Nous avons beau vouloir bien faire en essayant de s’accommoder avec tous les gens qui nous entourent pour leur faire plaisir, il est primordial de ne pas s’oublier parmi ce brouhaha festif. C’est dommage d’observer tout le monde sortir du temps des fêtes exténué et vidé, pis ça, c’est à force de s’en mettre trop sur les épaules et, surtout, à l’agenda. On veut partager de beaux moments avec ceux qu’on aime, mais il y a un niveau de tolérance qui est propre à chacun. Il faut ainsi respecter notre limite pour profiter du temps qu’on passe avec eux afin de conserver notre enthousiasme à l’approche des fêtes et, surtout, pour ne pas garder des souvenirs amers parce qu’on s’est trop surmené l’année précédente. C’est pourquoi je crois qu’il faut prendre le temps de bien planifier ses soirées afin de trouver le juste milieu pour soi-même et pour son entourage.

Il faut donc retenir quelques points :

  • C’est correct de dire non à une soirée si ça n’entre pas dans notre agenda
  • C’est correct de rester chez soi et de relaxer au lieu de sortir faire la fête
  • Partir plus tôt d’un party parce qu’on est fatigué et qu’on sent que notre place est à la maison, c’est savoir s’écouter ; ce n’est pas laisser tomber son entourage
  • On a le droit de ne pas fêter aussi fort que les autres, de ne pas boire d’alcool et de partir directement après le souper
  • Il ne faut pas se sentir mal de faire des compromis et de se choisir

Finalement, sache qu’il est tout à fait normal de se sentir en demande pendant la période des fêtes quand on est aimé, apprécié, qu’on a des grandes familles, des oncles, des tantes, un copain ou une copine. Les invitations fusent de partout. C’est compréhensible de ne pas pouvoir prendre part à toutes les festivités, c’est pourquoi il faut s’arrêter et faire cette réflexion :

Qu’est-ce que je veux retirer, moi, de mon temps des fêtes?

Savoir s’écouter et s’arrêter quand il faut, c’est capital. Il ne reste ensuite qu’à profiter du moment présent. Après tout, le plus beau cadeau qu’on peut se faire, c’est de faire honneur à nos désirs, à nos envies et à qui nous sommes réellement.

Je vous souhaite un temps des fêtes à la hauteur de vos attentes!

Source photo couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de