Menu

Se simplifier la vie

C’est quand même le fun de se simplifier la vie, quand on y pense… Se commander des plats déjà faits pour réduire le temps passé à cuisiner. Travailler moins pour avoir plus de temps libre. Faire un DIY qui ne demande pas un diplôme en menuiserie tant il est complexe. Faire les choses simplement et moins souvent : l’humain adore ça. Moins se casser la tête et augmenter le plaisir, c’est un gros win… Pas besoin de se demander pourquoi le ¾ des vidéos de Youtube commencent par « Quick and easy… »!

Malgré tout, une partie de nous continue de s’entêter. Tu sors avec une date? Vérifie cinq fois ce que tu vas porter, va dans un restaurant chic et soit assise inconfortablement dans ta petite robe pendant un bout, alors qu’au fond, ce que vous aimeriez vraiment avoir tous les deux, c’est une soirée relax pour apprendre à vous connaître pour vrai.

Sors l’artillerie lourde quand tes parents viennent souper, stresse-toi et passe la journée devant tes fourneaux pour les impressionner. Demande-leur à toutes les deux secondes si c’est à leur goût. Mais en vérité, ce qu’ils voudraient, c’est que tu prennes une grande inspiration et que tu leur dises comment va ta vie, pas que tu leur demandes s’ils veulent un refill de vin.

On aime ça aussi prendre les chemins les plus raboteux pour se rendre à destination, pour que dans le futur, on soit fièr(e). Je vais faire une technique au lieu d’un DEC pour avoir un diplôme « au cas où j’aille pas à l’université finalement. » Je vais me forcer à m’entraîner maintenant pour être heureuse de l’avoir fait après.

La vérité, c’est que parfois, il faut le faire : étudier maintenant pour un gros examen et avoir une meilleure note dans le futur. Mais, la plupart du temps, ce n’est pas comme ça que ça se déroule. On va à l’université et on se demande juste pourquoi on s’est cassé la tête quand on aurait pu avoir plus de temps libre pour profiter un peu. On réalise qu’on aurait dû écouter son corps qui, après une grosse semaine, nous criait de ralentir et non de se défoncer sur un tapis roulant.

Je l’entends souvent celle-là: « Be kind to your futur self… » En gros, cette citation prône l’idée qu’il faut vivre des moments désagréables pour rendre heureu(se) notre futur nous-même. Mais à quel prix? Ton « toi » du présent, il en pense quoi?

Quand tu vas arriver à ta destination, tu vas simplement trouver un autre endroit où investir ton énergie, et se sera du pareil au même. Dans le futur, ce fameux moment où tu es supposé pouvoir enfin profiter, tu vas avoir un autre objectif en tête. Après avoir travaillé longtemps et fais beaucoup d’argent, seras-tu plus heureux de t’être autant cassé la tête pendant tout ce temps?

Bref, je propose qu’à l’avenir, on se simplifie la vie dans le présent. On ne ne sait jamais ce que demain apportera, aussi bien profiter de ce qu’on a maintenant. Si on apprécie toujours l’instant dans lequel on vit, on va finir par apprécier notre vie en entier… non?

Source: Unsplash

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2020. Tous droits réservés
Une réalisation de