Menu

La chance que j’ai

Je viens d’une famille pour qui les fêtes ont toujours occupé une place bien importante. Une famille avec des millions traditions de Noël dignes d’une émission de télé. Je garde de bons souvenirs des sapins décorés avec nos chefs-d’œuvre de l’école primaire, des buffets où on a toujours trop mangé, des tartes au sucre de ma grand-mère, de la chasse au plus grand sapin et des partys de famille où on se couchait après minuit. C’est sûr que maintenant, mon Noël n’est plus le même que celui de mon enfance. Un sapin de Noël artificiel façon Instagram avec une bougie qui imite de façon artificielle la senteur de l’arbre en question, l’absence de quelques proches autour de la table, un buffet sans la tarte de ma grand-mère… Les choses ont certes changé, mais j’ai toujours cette chance d’être entourée des gens que j’aime le jour de Noël.


Source

J’ai de la chance. J’ai de la chance parce que je suis née dans une famille aimante et que j’ai une ribambelle d’amies qui veulent tous me voir pendant les vacances. J’ai de la chance parce que je suis bien entourée. Même si parfois je me plains parce que mon agenda est trop rempli pour si peu de temps de congé, j’ai de la chance, parce qu’il y a des gens pour qui voir une personne dans le temps des fêtes, ça ne fait même pas partie de leur emploi du temps.  Il y a des gens pour qui le 24, le 25, le 31 et le 1er janvier, ça ressemble aussi bien au 9 novembre qu’au 25 avril. Je pense à tous les oubliés du temps des fêtes, pour qui les chansons de Noël laissent un goût amer de solitude. Je pense aux aînés qui se questionnent s’ils auront de la visite cette année, aux itinérants qui passeront la nuit dehors ou dans un refuge, aux toxicomanes qui redoutent cette période, qui a bien souvent été synonyme de naufrage, ou aux immigrants loin de leur famille. Je pense à tous ces gens, qui sont aussi des frères, des sœurs, des parents, des enfants pour quelqu’un d’autre. Je pense à tous ceux qui redoutent cette période, qui n’ont personne avec qui partager ces beaux moments ou qui n’ont jamais connu la fête de Noël.


Source

Le temps des fêtes, c’est réputé pour être un moment pour prendre soin de soi et de ses proches. Seulement un petit geste pourrait aussi faire de cette période un moment pour donner aux autres. Plein de petits gestes mis ensemble, ça en fait certainement assez pour réchauffer le cœur de quelques personnes. Il y a tellement de choses qu’on peut faire qui sont gratuites et sans grand effort : sourire aux gens dans la rue et leur souhaiter de passer une belle journée, envoyer des cartes de souhaits dans les organismes communautaires et dans les résidences pour personnes âgées, offrir un café à une personne vous demandant de l’argent dans la rue, faire du bénévolat, offrir ses habits chauds et accessoires d’hiver que vous n’utilisez plus, donner des objets ne vous servant plus, etc.  Je suis certaine qu’il y a tant d’autres bonnes actions qu’on peut poser pour donner un peu de chaleur aux gens en cette période de l’année.

La chance que j’ai ne sera peut-être pas éternelle. Je pourrais très bien devenir la personne à qui j’ai envie de donner aujourd’hui. Parce que moi aussi je suis une fille, une sœur, une amie, une cousine pour quelqu’un d’autre.

Si vous avez des idées de gestes à poser dans la communauté, n’hésitez pas à les partager en commentaires.

Source photo couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de