Menu

Le pouvoir de l’introspection

En cette dernière journée de l’année 2018, on sent souvent que l’on doit passer en revue nos réussites et nos échecs des 12 derniers mois afin de prendre des résolutions pour le mois de janvier. Toutefois, ces résolutions que l’on s’impose ne sont pas toujours réfléchies. Aller au gym plus souvent, manger mieux, moins consommer d’alcool, dépenser intelligemment, économiser, etc. Ce sont tous de beaux buts, mais il faut se questionner à savoir si ce sont les bons objectifs pour soi. Peut-être que tu es un amoureux·se de la bouffe et que de te restreindre dans un régime alimentaire ne fera que te rendre malheureux·se. Peut-être que tu détestes ça aller au gym et que tu seras encore déçu·e de toi quand, en février, tu n’iras presque plus. Je crois qu’il est important, en cette fin d’année, de réfléchir au pouvoir que peut avoir l’introspection sur notre qualité de vie et sur notre bonheur. À quoi bon prendre des résolutions si l’on ne réfléchit pas quelque peu avant sur ce qui nous rend heureux·se ou malheureux·se dans notre quotidien?

Voici 2 raisons de prendre le temps de faire une bonne introspection, le 31 décembre ou à n’importe quel autre moment de l’année!

#1. Trouver le bon changement à apporter à nos habitudes… si changement il doit y avoir

La société veut nous imposer un mode de vie actif et chargé, axé sur de saines habitudes. Je suis d’accord qu’il est primordial de prendre soin de sa santé et de sa condition physique. Par contre, je ne suis pas d’accord que chaque personne a besoin de la même recette prémâchée. Pour certaines personnes, 20 minutes de marche par jour feront l’affaire; pour d’autres, 5 séances de gym par semaine seront nécessaires à leur équilibre mental et physique. On n’a pas tous les mêmes besoins ni les mêmes désirs, c’est pourquoi on doit creuser au fond de soi et trouver une raison valable d’effectuer un changement dans nos habitudes.

#2. Trouver la bonne raison de prendre une décision

Si l’on sait que cette décision ne tiendra pas le coup plus d’un mois, c’est soit qu’elle n’est pas la bonne dans notre cas, soit que nous n’avons pas trouvé la bonne raison de prendre cette décision. Par exemple, si je décide de cesser de manger du sucre à partir de janvier parce qu’il paraît que ce n’est pas bon pour la santé, je ne risque pas de maintenir cette résolution bien longtemps. Par contre, si je décide de faire la même chose parce que je sais que le sucre me fait faire de l’acné et que je ne me sens pas à mon meilleur lorsque je suis dans cette situation, je risque de poursuivre dans cette voie sur une plus longue période de temps. En effet, puisque j’aurai trouvé en moi une raison intrinsèque à cette décision au lieu de me laisser influencer par les résolutions de fin d’année, ce changement dans mes habitudes risque d’avoir une réelle répercussion sur ma qualité de vie.

Alors, avant de te lancer à pieds joints dans un élan de prise de résolutions, prends un petit moment d’introspection. Peut-être que tu constateras que les décisions de début d’année comme celles-là ne sont pas faites pour toi, ou tu découvriras des raisons de prendre des décisions qui te sont propres et qui te permettront de réussir dans ton processus de changement.

Source: Burst

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de