Menu

Pour en finir avec le mythe des 21 jours

Janvier commence à peine et les résolutions vont déjà bon train. Tu as peut-être vu apparaître sur ton fil d’actualités des publications qui t’invitent à adopter de nouvelles habitudes de vie ou à perdre certaines d’entre elles. On t’assure que ça ne prendra que 21 jours pour y arriver. Vingt-et-un jours, vite de même, ça semble crédible. C’est juste assez long pour qu’on ait l’impression de travailler fort et juste assez court pour ne pas qu’on soit découragé avant même de commencer. Mais, si on s’y attarde un peu plus longtemps, on se rend vite compte que ce chiffre magique n’a pas une base scientifique très solide.

La genèse

C’est difficile d’établir avec certitude comment ça a commencé, mais la version la plus communément admise implique le docteur Maxwell Maltz. Le Dr Maltz était chirurgien plastique. Dans les années 50, il remarque que ses patient-es mettent au moins 21 jours pour s’habituer à leur nouvelle image. En 1960, il publie cette réflexion, ainsi que plusieurs autres, dans un livre de développement personnel intitulé Psycho-Cybernetics. Voilà comment, de fil en aiguille, le concept « Ça prendra au moins 21 jours pour vous habituer à votre nouveau nez » est devenu « Ça prend 21 jours pour créer (ou perdre) une habitude ».

Une habitude… de kessé?

Une habitude, c’est un peu comme un arrière-plan mental. C’est un comportement qu’on a répété tellement souvent qu’on réussit à l’accomplir sans trop en avoir conscience et sans que notre cerveau soit obligé d’y accorder une grosse partie de son attention.

Par exemple :

  • Le cadran sonne;
  • je me lève pour la première fois dans mon tout nouvel appartement;
  • je start la machine à café.

Ce matin-là, j’ai démarré la machine à café en pleine conscience. 5475 matins plus tard, je l’allume sans même m’en rendre compte. De la même façon, je capote tous les matins en arrivant au bureau en me demandant : « Maudine bine, est-ce que j’ai éteint la machine à café?! » Dans 99% des cas, la réponse est : oui. Je l’ai fait par habitude.

Combien de temps ça prend, pour vrai?

D’après une étude menée en 2010, le temps nécessaire pour implanter une nouvelle habitude se situe entre 18 et… 254 jours. Le temps que ça prendra dépend de plusieurs facteurs, comme la complexité du comportement qu’on souhaite voir devenir une habitude. Boire trois verres d’eau de plus par jour risque de devenir une habitude beaucoup plus rapidement que s’entraîner cinq fois par semaine.

La bonne nouvelle dans tout ça, c’est que contrairement à la croyance populaire, les opportunités manquées ne semblent pas vraiment affecter nos chances de développer une habitude. Par exemple, si je désire développer l’habitude de faire 30 minutes d’exercice par jour et que je saute une journée, les efforts que j’ai fournis jusque-là ne sont pas réduits à néant. Si je persévère, je peux encore parvenir à en faire une habitude et ultimement, j’arriverai à m’activer de façon quotidienne sans que cela soit un effort (…pour mon cerveau).

Tu l’auras compris, il n’y a pas de chiffres magiques. Si tu veux développer une nouvelle habitude ou en perdre une mauvaise, il faudra t’armer de patience et persévérer, mais c’est presque certain que tu y arriveras. En attendant, si tu veux en savoir plus, tu peux consulter l’étude :

Lally, P., van Jaarsveld, C. H. M., Potts, H. W. W., & Wardle, J. (2010). How are habits formed: Modelling habit formation in the real world. European Journal of Social Psychology, 40(6), 998–1009.

Que la nouvelle année soit bonne!

P.-S. : Au moment où j’ai terminé ce texte et où je l’ai fait lire à ma lectrice numéro 1 (une amie très proche qui me connaît presque mieux que moi-même, qui a des études universitaires pertinentes, qui rectifie ma ponctuation et qui me prodigue des conseils comme « C’est vraiment bon, ça te ressemble vraiment! », « T’as oublié un mot dans telle phrase » ou encore « Ca’me-toé avec tes références, t’es pas en train d’écrire une thèse »), elle m’a demandé : « Tu parles pas de bébé? » Ma confusion était totale. « Ben oui, moi c’est là que j’ai entendu parler des 21 jours pour la première fois… 21 jours pour que bébé fasse ses nuits, 21 jours pour que bébé soit propre, etc. » À ce jour, son plus jeune a trois ans et il ne fait toujours pas ses nuits. J’ai aussi eu une pensée pour ma belle-sœur, dont le fils a mis 21… MOIS à faire ses nuits. En leur nom, je tiens à adresser un « Fuck you! » à tous ceux et celles qui leur ont laissé croire qu’elles étaient de mauvaises mères. Mais bon, la maternité, c’est un autre débat.

One thought on “Pour en finir avec le mythe des 21 jours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2021. Tous droits réservés
Conception de site web - Effet Monstre