Menu

Lectures pour détente de janvier

On ne va pas se mentir : le mois de décembre est souvent éreintant. On a plusieurs partys rapprochés, chaque petit temps libre est prévu à magasiner, à cuisiner, à étudier et nos heures de sommeil sont déréglées. Bref, on a peu de temps à se consacrer à soi-même.

Janvier représente par ailleurs le mois parfait pour remédier à cela et il n’y a pas plus beau moment de ressourcement, pour moi, que de me glisser sous une couverture, vêtue des vêtements les plus mous de ma garde-robe, et de me plonger dans un livre. Je vous présente donc mes suggestions de lecture, question de vous détendre en ce premier mois de 2019!

All the Light We Cannot See (Toute la lumière que nous ne pouvons voir) par Anthony Doerr (2014)


Source 

Type de livre : Roman historique (531 pages)

Je dois l’avouer, j’aime bien les romans ayant comme trame de fond des évènements historiques, et les romans portant sur la Seconde Guerre mondiale ne manquent pas. Cependant, ce roman d’Anthony Doerr m’a surprise par l’angle adopté; les Juifs ne sont pas le centre de l’histoire comme dans bien d’autres romans se reportant à cette époque.

D’un côté, on suit la vie de Marie-Laure, une enfant aveugle française réfugiée à Saint-Malo. Son père, un employé du Musée d’histoire naturelle de Paris doit protéger des Allemands un diamant très rare. De l’autre côté, on suit l’orphelin Werner, un jeune Allemand enrôlé dans l’armée du IIIe Reich. Un beau jour, chacun aura un impact sur la vie de l’autre. C’est le genre de livre impossible à fermer et qui m’a fait me coucher à des heures beaucoup trop tardives…

Talking as Fast as I Can par Lauren Graham (2016)


Source 

Type de livre : Autobiographie (205 pages)

Si vous avez adoré la série culte Gilmore Girls, vous dévorerez sans aucun doute ces mémoires de l’actrice derrière Lorelai. De ses débuts d’actrice jusqu’au tournage de Gilmore Girls : A Year in the Life (minisérie sortie sur Netflix en 2016), cette autobiographie m’a fait éclater de rire à plus d’une reprise. Graham a en effet choisi des anecdotes croquantes sur des côtés moins connus de la célébrité et nous fait voir le derrière du rideau des plateaux de tournage des séries à lesquelles elle a participé.

Disponible en anglais uniquement pour le moment, ce deuxième livre de l’actrice (le premier étant Someday, Someday, Maybe (Un beau jour peut-être), une fiction réussie soit dit en passant) demeure tout de même accessible aux lecteurs moins expérimentés dans la langue de Shakespeare, grâce à un vocabulaire simple et à une plume habile.

S’enfuir : Récit d’un otage par Guy Delisle (2016)


Source

Type de livre : Roman graphique

Je n’ai jamais été une très grande lectrice de BD, mais une entrevue de Guy Delisle à Tout le monde en parle avait piqué ma curiosité il y a quelque temps. Tiré d’un fait vécu par Christophe André en 1997, ce roman graphique, aux illustrations sobres et aux dialogues très peu présents, nous plonge avec émotion dans les 111 jours de captivité vécus par l’otage. J’avais l’impression de regarder un film chaque fois que je me plongeais dans les dessins de Delisle. Un chef-d’œuvre québécois.

La part de l’autre par Éric-Emmanuel Schmitt (2003)


Source 

Type de livre : Biographie romancée (473 pages)

Je vous l’ai dit que j’aimais les romans historiques, mais un roman historique écrit par le grand Éric-Emmanuel Schmitt constitue du bonbon! Qu’est-ce qui serait arrivé à Adolf Hitler si l’École des beaux-arts de Vienne l’avait accepté dans son institution au lieu de le recaler? Voilà ce que les 473 pages du roman nous racontent. Schmitt place en parallèle la vie réelle du dictateur tristement le plus connu et la vie qu’il aurait pu vivre si la décision n’avait pas été la même.

Pourquoi les filles ont mal au ventre par Lucile de Pesloüan (2017)


Source

Type de livre : Album illustré par Geneviève Darling (48 pages)

Bon, cet album, il trône fièrement sur ma table de salon et j’en parle à presque tout le monde qui aborde le féminisme avec moi. Ce livre, adressé autant aux adolescents qu’aux adultes, est un manifeste sensibilisant aux inégalités subies quotidiennement par les femmes d’ici et d’ailleurs avec des illustrations sans tabou. Un livre tout à fait actuel.

Hiroshimoi par Véronique Grenier (2016)


Source

Type de livre : Récit (65 pages)

Quinze minutes de lecture courtes mais puissantes. L’écriture poignante et très près de la poésie de Véronique Grenier saisit le quotidien amoureux dans sa beauté et dans sa laideur. Les images sont fortes et des frissons m’ont parcouru l’épine dorsale du début à la fin. À déguster.

Je vous souhaite une bonne année 2019, remplie du plus de moments de détente que vous puissiez vous permettre!

Source : Burst

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© La Fabrique Crépue. 2019. Tous droits réservés
Une réalisation de